Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Poème d'Alfred Noël consacré aux Pommes

    Amis, soyons des hommes:

    Tous à la fois

    Chantons nos belles pommes

    A pleine voix...

    Tant que le normand vivra

    Pomme, pomme

    Chante, chante

    Tant que le Normand vivra

    Pomme,pomme chantera.

  • Village de Normandie: La Croix-Saint-Leufroy

    Abbaye: fondée à la fin du VII ème siècle, par Saint-Leufroy, détruite en 1741.Le logis abbatial a été transformé en château. Le logis abbatial a été construit vers 1620 pour Dom Claude de Baudry. Il reste la grange dimière, le mur d'enceinte et la ferme.

     

    Eglise Saint-Paul: Tour du XVI ème siècle. À l'intérieur: tableaux de Jean Nicolle représentant: « Le Couronnement d'épine » datant de 1635, « La Reine de Saba » datant de 1639, « La Comparution de Mélidone devant son père ». Ces trois tableaux ont été commandés par Claude de Baudry de Piencourt, abbé de La Croix-Saint-Leufroy. Les vitraux de l'église sont de Duhamel-Marette et ils datent du XIX ème siècle.

     

  • Eglise Sainte-Colombe de Crasville (Cotentin)

    Ensemble de trois autels à retable, d'un crucifix, d'une poutre de gloire, d'une chaire, d'un lutrin, éxécutés dans les années 1760 par le menuisier Guillaume Godefroy, natif de Crasville, donnés en 1769 par le curé de la paroisse, Georges Le Gallois.  

     

    Statutaire datant du XVIII ème siècle: statue de Sainte-Colombe, statue de Saint Sylvestre, statue de Sainte-Barbe en terre cuite, réalisées par les potiers de Sauxemesnil

     

  • Visite Historique de Cherbourg

    Ancien Coriovallum des Romain.

    Entre 1779 et 1786 sont réalisés la rade de haute mer et les forts qui la protègent. Napoléon Ier fait de Cherboyurg est port de guerre, qui sera vraiment terminé que sous Napoléon III.

    En 1831, le Bassin du Commerce a été aménagé et coupe la ville en deux. La ville ancienne avec ses monuments est entièrement sur la rive ouest de ce bassin. Au début du XX ème siècle la gare maritime est construite pour recevoir les transatlantiques qui venaient des Amériques.

     

    Eglise de la Trinité: Eglise fondée en 1065, par Guillaume II de Normandie, entièrement remaniée à partir de 1412 et aussi au XVI ème siècle. Fortement restaurée au XIX ème siècle. Elle a été élevé en Basilique en 1921. La coursière régnant au pied des fenêtres hautes est bordée par un garde-corps orné de bas reliefs représentant « La Danse macabre » et « La Passion du Christ », ils datent du XIX ème siècle.

    Chaire du XVIII ème siècle. Dans le bras gauche, tableau de style Flamand du XVII ème siècle représentant « l'Adoration des Mages » Maître-Autel à retable du XVII ème siècle avec dans une niche un tableau de François-Armand Fréret représentant « Le Baptême du Christ » datant du XIX ème siècle.

     

    Place Napoléon: située à l'ouest de l'église. Une statue équestre de Napoléon Ier du sculpteur Armand Le Véel datant de 1858.

     

    Place du Général de Gaulle: au sud de l'église. Au milieu de la place, fontaine avec figures en fonte dans du milieu du XIX ème siècle et Théâtre construit en 1882 oar l'architecte des théâtres parisiens, Charles de Lalande.

     

    Eglise Notre-Dame-du-Voeu: église de style Néo-Roman datant de 1850. Dans le bras gauche, vitrail offert par Napoléon III en 1857, représentant la fille du roi d'Angleterre, Mathilde, qui fut sauvé d'un naufrage suite à un voeu fait en 1145.

     

    Gare Maritime: sur la digue limitant à l'est la Petite Rade. Construite en béton à partir de 1924 par René Levasseur.

     

    Forts en Mer: Construits entre 1779 et 1786 sur les iles Pelet, du Homet et de Querqueville pour défendre la Grande Rade contre les Anglais.

  • Paysages de Normandie: Château de Crasville-la-Roquefort

    Construction en brique exécutée en 1602 pour Jacques de Rocquigny. Seules les lucarnes ont été remaniées. À proximité, colombier circulaire également en brique.

     

    Dans le parc, motte féodale montrant les traces d'un château qui appartenait au XIII ème siècle, au comte Guillaume de Varennes.

  • Visite Historique de Coutances

    Au III ème sicèle Cosedia est la capitale des Celtes Unelles. Elle devient par la suite Constancia sous les celto-romains, du nom de l'empereur roamin Constance Chlore. Le secteur est christianisé au V ème siècle. Un évêché est mentionnée dès le VI ème siècle. En 836, la ville subit un premier siège de la part des Scandinaves, qui l'occupent en 900.

    Au XI ème siècle, la ville est fortifiée. En 1252, elle est alimentée en eau par un aqueduc construit par Foulque Paynal.

    Plusieurs fois occupée par les troupes anglaises pendant la Guerre de Cent Ans. Elle est prise en 1449 par les troupes françaises. Lors de la Première République Française, la Préfecture de la Manche est d'abord mise à Coutances puis en 1796 elle part à Saint-Lô.

     

    Cathédrale Notre-Dame: Il ne reste aucune trace de la première cathédrale du VI ème siècle. En 836, le clergé fuyant les Scandinaves, abandonne Coutances en emportant les reliques de Saint-Lô; il ne revient qu'en 1024.

     

    En 1030, une nouvelle cathédrale commence à être construite. En 1048, l'évêque Geoffroy de Montbray par pour la Calabre (actuelle Italie) pour solliciter l'aide financière de Robert Guiscart. En 1056, la cathédrale est dédicacé en présence de Guillaume II de Normandie, dit le Bâtard puis Le Conquérant. La tour de croisée s'étant effrondrée en 1091, une reconstruction est alors entreprise. Les tours de façade ont seulement été enrobées et couronnées de flèches de style Gothique. Elles constituent ce parti du massif de la façade à deux tours caractéristique de l'architecture de style Roman Normand.

    Lire la suite

  • Village de Normandie: Cambremer

    Manoir de Cantepie: sur la route entre La Boissière et Notre-Dame d'Estrées au lieu-dit Le Cadran, tourner à gauche.

    Construit en pan de bois en 1610, agrandi en 1729 et encore agrandi à partir de 1860 pour Monsieur Swann, ami de Proust qui lui a emprunté son nom. Peinture murale de Geo Lefevre datant de 1901-1902.

     

     

    Manoir du Bais: Sur la plateforme fossoyé d'un ancien château, logis construit en pan de bois dans la seconde moitié du XV ème siècle pour Jean Le Gouez, très remanié au XVIII ème siècle. Colombier en pan de bois datant du XVI ème siècle, transformé en logement au XVIII ème siècle.

    Châtelet en damier brique et pierre bâtie dans la seconde moitié du XVI ème siècle pour François de Malfillastre qui épousait Jeanne Le Gouez en 1560.

     

  • Visite historique de Bolbec

    Eglise Saint-Michel: Construite entre 1774 et 1781 par l'architecte Pierre Patte (qui a collaboré à l'élaboration de L'Encyclopédie)

    La première pierre a été posée par le duc et la duchesse de Charost, Louis-Edme Béthune, duc de Charost et seigneur de Bolbec.

    L'orgue provient de l'église Saint-Herbland de Rouen est date des XVII ème et XVIII ème siècle.

    Le retable de la chapelle de la Vierge provient de l'Abbaye de Saint-Wandrille. Les Vitraux sont des maîtres verriers Jules Boulanger et Louis-Gustave Duhamel-Marette et datent du XIX ème siècle.

     

    Rue de la République: Maisons jumelées construites pour Jen-Louis Durand et Jacques-Bernardin Leblond après l'incendie de 1765 qui a détruit la ville.

     

    Rue Pasteur: Temple protestant construit en 1791, l'un des premiers temples bâtis à la suite de l'édit de tolérance de 1787, rendant aux français de confession protestante l'accès à l'état civil, aux charges et aux emplois de fonctionnaires. La construction est attribuée à un certain Foache, qui appartenait probablement à la famille des armateurs du Havre. Portique à colonnes sous fronton ajoutée en 1877 par le Chanoine Charles Robert, architecte du Diocèse Catholique de Rouen.

  • Village de Normandie: Bouquetot

    Eglise Saint-Philibert: Nef à un seul vaisseau du XI èle su-cke. Tour-clocher d'avant-choeur du XII ème siècle très restaurée au XIX ème siècle. Choeur à un vaisseau et à chevet plat du XIII ème siècle. Statutaires des XV ème et XVI ème siècles: Saint Eloi, Saint Antoine, Saint Nicolas, Saint Paul, Saint Wimer. Statue d'un roi à cheval portant l'Ordre de Saint-Michel datant du début du XVI ème siècle, pobablement Saint Louis sous les traits de Louis XII. Priant de Marie Le Fieu, veuve de Monsieur de Fréville, mort en 1617. Tableau consacré au coeur de Marie et Tableau consacré au Sacré Coeur de Jésus datant du milieu du XVIII ème siècle.

     

    Château Saint-Hilaire: Construit entre 1633 et 1640 pour Pierre Le Vicomte.

     

    Manoir de La Haye: Datant du XV ème siècle remanié aux XVII ème et XVIII ème siècles. Chapelle dédiée à Saint-Adrien construite pour Nicolas Voisin datant de la première moitié du XVII ème siècle.

     

  • Village de Normandie: Bonsecours

    Basilique Notre-Dame-du-Bon-Secours: Construite en style Néo-Gothique par l'architecte du Diocèse de Rouen, Jacques-Eugène Barthélémy entre 1838 et 1844. c'est un remarquable et précoce exemple du style Néo-Gothique.

    Les vitraux sont de la manufacture Gsell de Choisy-le-Roi. Orgue est du facteur Cavaillé-Coll est date de 1857 et a été remaniée en 1878. Le maître-Autel a été sculpté par Louis-Guillaume Fulconis et Victor Fulconis.

     

    Monument à Sainte Jeanne d'Arc: Exécuté entre 1868 et 1892 par l'architecte Juste Lisch et le sculpteur Louis Barrias. Statues de Jeanne d'Arc, de Sainte Marguerite et de Sainte Catherine. Les saintes des apparitions de Jeanne d'Arc.