Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Normandie: Musées municipaux et bibliothèques gratuits au Havre

    source: La Gazette des Communes

    Depuis le 1er septembre, la ville du Havre en Seine-Maritime (194.000 habitants) a rendu l’entrée de ses musées municipaux gratuite pour les moins de 26 ans et l’adhésion dans ses bibliothèques gratuites pour tous les havrais.

    «Dans les deux cas de figure, la pratique de la gratuité dans nombre de villes de l’Hexagone en a montré les effets positifs en termes de fréquentation», constate Philippe Pintore, directeur général adjoint chargé de la culture. «La décision prise par la municipalité doit nous permettre de combler les déficits de jeunes visiteurs, plus enclins à aller vers le cinéma ou les concerts, dans nos musées et de lecteurs inscrits dans nos bibliothèques, fréquentées par seulement 10,5% de la population havraise.»

    Pour arrêter sa décision concernant les musées, la ville s’est appuyée sur l’étude réalisée à la suite de l’ouverture gratuite des musées et monuments nationaux. «L’expérimentation a démontré une hausse de l’ordre de 50% de la fréquentation des musées», commente le directeur, «avec un impact important sur les 18-25 ans. Le rapport montre également que 2/3 du public mobilisé est composé de visiteurs locaux ou résidant à proximité de la ville, ce qui permet de mieux la faire connaître et potentiellement mieux apprécier ».

    Proposition d’adhésion
    Côté lecture, outre sa décision, la cité portuaire s’engage dans une politique de promotion volontariste de ses bibliothèques. Ainsi tout nouvel habitant se verra remettre systématiquement une proposition d’adhésion.
    Ou encore chaque élève se verra proposer une adhésion lors de la distribution de dictionnaires à l’entrée au collège. De même tous les parents d’élèves recevront une offre d’adhésion par courrier.

    Même les nouveaux nés et leur famille recevront à la naissance d’un enfant un formulaire d’abonnement avec le guide des garderies. «Plus largement, ces deux mesures vont nous mettre en cohérence avec le développement de la politique culturelle souhaité par la ville», se réjouit Philippe Pintore.