Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville normande

  • Vernon, clé de la Normandie et la Vallée de l'Epte

    Aux confins de l'Ile-de-France, Vernon ouvre la route de la Normandie par le long ruban argenté de la Seine, qui serpente dans un paysage valonné.

     

    Avec Vernon commence aussi la liste des cités en partie détruites par les combats et les bombardements de la seconde guerre mondiale. Mais comme, comme dans la plupart d'entre elles, les reconstructions ont su préservern dans la ville, les vestiges du passé et lui garder son caractère. C'est ici la collégiale Notre-Dame, bâtie au XII ème siècle et agrandie au cours des siècles suivants et dont la façade date du XV ème siècle s'orne d'une rosace de style gothique flamboyant.

     

    La Tour des Archives est une tour de l'ancien château français de Vernon, elle date aussi du XII ème siècle. Quelques maisons à pans de bois ont été restaurées et donnent à la ville son cachet historique.

     

    Mais le site naturel a lui aussi beaucoup de charme. De belles avenues plantés de tilleuls charme conduisent aux bords de Seine, d'où la vue s'étend sur les îles, sur Vernonnet, que garde Les Tourelles et sur la Côte Saint-Michel.

     

    C'est le privilège de cette vallée de Seine d'offrir des points de vue séduisants tout au long des falaises qui dominent le fleuve. Outre celui de la Côte Saint-Michel, il faut voir le belvédère de Notre-Dame de la Mer et le Signal de Coutumes, dominant la boucle de Bonnières (Ile de France).

     

    Une visite s'impose à Giverny dans la Vallée de l'Epte. Car Giverny, c'est d'abord Claude Monet! Ce village à flanc de coteau avait été choisi par le peintre en 1883 pour y établir sa demeure. Il créa, derrière la maison, un étonnant jardin d'eau où les plates-bandes alternent avec les ruisseaux, et où l'on voit fleurir à la saison, des massifs de plantes rares. C'est dans ce jardin, que Claude Monet peignit ses nombreuses toiles des Nymphéas, poèmes de couleurs qui restent parmi les plus saisissants chefs-d'oeuvre de l'Impressionnisme. Claude Monet mourut dans cette maison en 1926 et il repose dans le cimetière du village entouré de membres de sa famille.

     

    La Vallée de l'Epte, au flanc de laquelle s'étire Giverny, c'est aussi la clé géographique de la Normandie. Car c'est sur l'Epte que Charles V dit le Simple signait un traité avec Rollon par lequel celui-ci devenait vassal du Roi de France et comte de Normandie, cela s'est passé à Saint-Clair-sur-Epte en 911. Le Comté de Normandie était limité par l'Epte, l'Avre et la Seine. Il a fallu attendre Guillaume-Longue-Epée pour que la Normandie s'agrandisse vers l'Ouest.

     

    Par la suite la Normandie fut le lieu de conflit entre le Royaume d'Angleterre et le Royaume de France.

  • Villes de Normandie:Carentan

    par Caroline

    Carentan est le centre d'une plaine basse couverte de riches prairies gagnées sur la mer. Cette région que traverse jusqu'à la petite ville un canal bordée de beaux arbres, fut en 1944, au moment des opérations de débarquement, inondée par les allemands qui tentèrent ainsi d'empêcher la jonction des troupes alliées venant d'Omahah Beach (région de Port-en Bessin) et d'Utah Beach (région de Sainte-Marie-du-Mont).


    Quelques maisons anciennes ont été conservées:

    • Places de la république, bordée d'un côté par une suite d'arcades du XVème siècles
    • rue Sebline où une double porte Renaissance, encadrée de contreforts est surmonté d'un bandeau sculpté.
    • L'ancien couvent a gardé du XVIIème siècle, une intéressante façade en brique avec chaînages de pierre en harpe.

    L'église Notre-Dame: d'un premier édifice du XIIème siècle ne subsistent que le portail occidental et la croisée du transept qui supportent le clocher.

    Après les destructions consécutives à la guerre de Cent ans, une restauration fut entreprise à partir du milieu du XVème siècle.

    La nef, à laquelle on accède par un porche placé au sud, n'a pas de fenêtres hautes, contrairement au choeur.

    Dans ce dernier, les bas-côtés se continuent autour d'une abside à trois pans par un déambulatoire.

    La chapelle absidale est du XVIème siècle, elle fut édifiée en même temps qu'étaient placées dans le choeur de belles boiseries de type Renaissance.

    L'intérieur de l'église, d'une remarquable ampleur, est décoré de vitraux du XVIème siècle. Un retable du XVIIème siècle sert de fond au maitre-autel.

    A l'extérieur, le coté sud est le plus riche. La rangée de pignons des chapelles latérales, la grande baie au remplagge compliqué du croisillon, les balustrades ajourées, les pinacles couronnant les contreforts du choeur et de l'abside au-dessus des arcs-boutants se parent d'un décor flamboyant élégant et léger.

    Le parti gracieux trouve son expression la plus raffinée dans la haute flèche octogonale domine la ville et la plaine jusqu'à la mer.

     

  • Villes de Normandie: Les Andelys

    par Thibault et Caroline

    La charmante cité des Andelys, à 90 km de Paris s'étire dans la vallée du Gambon avant de s'étaler le long des berges de la Seine, au creux d'une de ses plus belles boucles.


    Que convient-il d'admirer le plus: le prestige de son passé dont témoignent d'impérissables souvenirs, matérialisés dans la pierre, ou la douceur de son paysage, faite d'une rare harmonie de falaises crayeuses, d'immenses horizons, d'un ciel lumineux, d'un fleuve aux eaux chatoyantes où viennent se mirer des frondaisons centenaires?

    Question toute de rhétorique. Ceux qui connaissent Les Andelys le savent bien: la Nature et l'Histoire se donnent ici la main.

    Admirez au Grand-Andely, la Collégiale qui unit dans une étonnante diversité l'art gothique à la Renaissance; venez rêver devant la Fontaine Sainte-Clothilde où comme le veut une pieuse légende, l'épouse du premier roi chrétien des Francs changea l'eau vile en vin précieux; contemplez les grandioses vestiges du Château-Gaillard, haut lieu de l'histoire anglo-normande et de notre unité nationale d'où la vue s'étend à l'infini d'un panorama prestigieux.


    Au Petit-Andely, ne négligez pas l'église Saint-Sauveur, si simple et si parfaite dans sa rayonnante pureté qu'elle mériterait selon Monsieur le Chanoine Bretocq (sourcier des vierges du Vexin), le nom de « Sainte-Chapelle de Normandie »

    Où qu'on soit, l'esprit et les sens s'épanouissent à l'unisson dans notre vieille cité.

    Respectueuse du passé dont elle possède encore d'inestimables témoins, elle compte aussi sur l'avenir; elle s'y prépare. Parmi les visiteurs qui viennent aux Andelys, innombrables sont les touristes d'un jour; nombreux aussi sont ceux qui désirent y revenir et s'y fixer. Pourquoi n'y chercheraient-ils pas le repos?