Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

villages de normandie

  • Village de Normandie : Poses

     

     

    Cette ancienne cité batelière, qui s'étire le long d'une des boucles de la Seine (Sequana), située à une trentaine de kilomètre en aval des Andelys. Son histoire est intimement liée au fleuve. Jusqu'au milieu du XX ème siècle, les plupart des hommes avaient un métier lié au transport fluvial, mariniers, haleurs, charretiers de rivière, , charpentiers navals et par la suite capitaine de remorqueurs avec l'avènement du charbon. Le village tirerait son nom du repos pris par les bateliers après avoir franchi le pertuis de Poses, un passage à fort courant (fortement réduit avec les écluses)

     

     

    L'église est dédiée à Saint Quentin, elle date du XIII ème siècle. Les ex-voto et les graffitis des mariniers et son Christ sur une ancre témoignent de ce passé du transport fluvial.

     

    Le chemin de halage est une autre trace de ce passé, il est maintenant bordé par de jolies villas. Poses est reliée à Amfreville-sous-les-Monts par une passerelle piétonne aménagée sur le barrage (dernier barrage sur la Seine)

     

     

     

     

     

     

     

  • Paysages de Normandie: Eglise de Fiquefleur-Equainville

    Elle est dédiée à Saint-Pierre d'Equainville.

     

    L'église est un édifice rectangulaire construit en travertin composé d'un choeur de style Roman comme en témoignent une petite fenêtre cintrée au nord, ébrasée à l'intérieur et la corniche en forme de tablette supportée par des modillons en cavet et d'une nef qui date du début du XIII ème siècle avec une façade précédée d'un porche en charpente qui date du XVI ème siècle.

     

    Une tour carrée en travertin qui date du XIII ème siècle borde la première travée du choeur au nord; elle ne comporte au rez-de-chaussée qu'une étroite et haute baie en tiers-point; ses doubles contreforts ont une base en glacis formant un escalier.

     

    L'étage supérieur est percé de baies à linteau offre une corniche en quart de rond; il est surmonté d'un clocher carré en charpente à flèche octogonale datant du XVI ème siècle. Au sud du choeur s'ouvrent trois fenêtres géminées, biseautées et tréflées, ébrasées intérieurs datant du XIV èms siècle.

     

    Une porte cintrée percée du même côté date du XII ème siècle.

     

    On peut voir une vaste décoration de bois sculpté comprenant contretable dant le style de Guillaume de la Tremblaye avec colonnade en hémicycle et consoles supportant une couronne au-dessus du tabernacle, il se trouve une Vierge de l'Assomption.

     

    Un antependium en bas-relief représentant l'adoration des bergers encadré de rinceaux très décoratifs.

     

    Plusieurs statues en bois représentant:

    • Saint Nicolas

    • Saint Marcouf

    • Saint Laurent

    • Saint Mathurin

    • Saint Jean-Baptiste

    • Saint Jérôme

    • Sainte Catherine

    • Sainte Cécile.

     

     

    Intéressants tableaux du XVII ème siècle représentant: Sainte Catherine et la Vierge à l'Enfant avec en médaillon la décapitation de Sainte Catherine et l'Annonciation.

     

     

     

  • Paysage de Normandie: Eglise Saint Jean-Baptiste de Boulleville

    L'église se compose d'une nef surmontée à sa partie occidentale d'une tour carrée qui fait à-demi saillie en avant de la nef et d'un choeur rectangulaire en retrait.  

     

    Le choeur remonte au début du XIII ème siècle; il est construit en moellons et épaulé par des contreforts de pierre blanche à un seul glacis; il a conservé au sud une petite lancette très ébrasée, une porte latérale en plein cintre et une piscine décorée d'un tore trilobé.

     

    La muraille septentrionale de la nef a été reconstruite au XVI ème siècle; elle est en silex et pierres.

     

    C'est du XVI ème siècle, que datent les six fenêtres carrées et biseautées qui sont percées de ce côté de l'église ainsi que dans la muraille méridionale du choeur.

     

    Le mur sud de la nef est percé de trois fenêtres en cintre aplati qui remonte au XVII ème siècle.

     

    La muraille occidentale est en briques et la petite tour carrée de briques surmontée d'un clocher carré en charpente et d'une flèche en forme de cloche datent de 1774 et donc du XVIII ème siècle.

  • Circuit La Vire, cette Inconnue

    La Graverie, qu'un pont sur la Vire sépare de la bourgade voisine.

     

    Etouvy, petit village à la très vieille église, et que sa foire annuelle a rendu célèbre.

     

    Le Brun, Sainte-Marie-Laumont: La route débouche face à l'église isolée de style ogival que domine un très beau clocher de style Roman.

     

    Pont de Bagnoles sur la Vire:A gauche, tout près du pont, un C.V.O grimpe la colline. Au point culminant, en arrière, un beau panorama. Un peu plus loin, la route passe entre la Vire et des rochers surplombants, puis débouche dans la vallée de la Souleuvre. Avant de tourner à gauche, droit devant nous, le Viaduc.

     

    La départementale n°56, au fond de la vallée, pont sur la Souleuvre. À gauche, la départementale n°293, proche du confluent de la Vire et de la Souleuvre, étroite vallée, dominée au nord par la route des rochers souvents abrupts, Carrières de grès quartzeux donc la pierre très dure fera des murs ou du macadam.

     

    Gros-Mont, au chef couronné de noirs sapins. À droite la route nationale 174. Nous laisson derrière nous de très beaux points de vue.

     

    Campeaux, a mi-bourg, à gauche la départementale n°185 nous conduit à Vire près du:

     

    Moulin de Malloue, dans un rocher à pic, au dessus du bief se trouve la grotte où aurait vécu l'ermite Saint Ortaire.

     

    Cinq cents mètres plus loin, à l'entrée du hameau, une flèche à l'envers. Arrêtons nous et nous verrons à droite une autre flèche bien orientée, mais aux estimations hectométriques fantaisistes. Gravissons le rocailleux sentier, nous arriverons à la très curieuse Eglise de Malloue. Bien chaussé, ignorant le vertige allors voir la Grotte de Saint-Ortaire. Derrière le choeur de l'église, un sentier nous attend.

     

    Pont-Saint-Michel sur la Vire: à droite, au bord de l'eau, dirigeons-nous vers Les Pont-Bellenger et les Planches d'Avenel, dans ces admirables Vaux de Bures, les plus pittorestes et les plus inconnus du bocage virois?

     

    Sainte-Marie-Outre-L'Eau :à sroite, après le stop, la départementale 175, passons le pont sur la vire, et tout de suite à droite par Le Moulin, grimpons au pittoresque village de Pleine-Oeuvres, de l'église très beau panorama circulaire.

  • Village de Normandie: Paix (canton des Andelys)

    Au fond d'un vallon, se groupe le hameau de Paix, autour d'une source formant un lavoir.  

     

    La maison seigneuriale est entourée de vastes bâtiments de fermes. Il s'agit d'une implantation très ancienne, on a découvert autour de cette demeure des débris de poterie celto-romaine et même au XIX ème siècle, un trésor qui se trouve au Musée de Rouen.

     

    On imagine que la source était exploitée par les celto-romains. La source s'étale formant le fond marécageux qui s'étend au lieu-dit des Crottes. Fond de vallée marécageux abandonné à l'élevage. La source aurait eu au XVIII ème siècle des vertus curatives, elle contiendrait du fer.

     

  • Villages de Normandie: La Heunière

     

     

    A deux kilomètres de Saint-Vincent-des-Bois est assis, non loin de la route de Vernon à Pacy-sur-Eure, le petit village de La Heunière, composé de fermes entourées d'herbages, de maisons basses dont quelques-unes ont conservé l'archaïque toit de chaume. Près de la Mairie-ecole, une petite place ombragée de tilleuls cace une pauvre pyramide de pierre, commémorant le combat de Brécourt durant la Première république française.

     

    Son église se pose le long de la route conduisant à Saint-Vincent-des-Bois; elle est placée sous l'invocation de Saint Jean-Baptiste, l'église renferme son saint patron en pierre datant du XIII ème siècle. Abrité au dond d'une niche creusée dans une muraille près de la Maire, il fut mutilé par les Prussiens en 1870.

     

    Dans le choeur gisent deux pierres tombales, l'une est près du maître-autel, représente un ecclésiastique gravé; l'autre, en bordure du chancel, révèle l'art du type Renaissance, par un casque posé de profil, orné de lambrequins.

     

    Enfin la cloche porte à sa partie supérieur, ces mots en relief:

     

    « J'ai été bénite par MGR Nicolas-Théodore Olivier, évêque d'Evreux, chevalier de la Légion d'Honneur, assisté par M. Jean Paston, curé de la Paroisse. Nommé Marie-Eugénie par M. Eugène-Anatole Perrignon, propriétaire du château de Brécourt, et MME. Marie-Louise Fortin, Veuve de M. Eugène Perrignon, maitre des Requêtes au Conseil d'Etat, en présence de MM. Louis-Eloi Legendre, maire de la Heunière, Roussseau Jean-Baptiste trésorier, Legendre Luc, Quervelle Charles, du conseil de Fabrique.

     

    Hildebrand, Fondeur à Paris. »

  • Histoire de Normandie: Noms issus du travail de la terre glaise

    Plusieurs coins de Normandie fournissent une terre avec laquelle il est possible de faire des poteries ou des tuiles pour couvrir les maisons.

     

    Cette industrie ,encore vivante, est ancienne comme en témoignent les toponymes

     

    • La Poterie-Mathieu (eure)

    • La Poterie-au-Perche (orne)

    • La Poterie-Cap-d'Antifer (seine-maritime)

     

    dans lesquels l'élément complémentaire est facile à comprendre

    mais y a aussi

     

    • Noron-la-Poterie (calvados)

    • Quévreville-la-Poterie (seine-maritime)

     

     

    Tillières (eure) et Tellières (orne) sont formés sur le latin tegula « tuile » et ont connu des fabriques de tuiles.

     

    Pour donner leur forme aux pots et autres récipients que façonnaient les potiers, il fallait les passer au tour. C'est à cela que font allusion deux noms de lieux du Calvados.

     

    • Le Tourneur près de Vire

    • Tournières.

     

    Il fallait également, pour les pots comme pour les tuilles, les passer au four. Nous avons des traces dans les noms de :

     

    • Fours-en-Vexin (eure)

    • Fourneaux (calvados et cotentin)

    • Le Fourmet (calvados)