Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vikings

  • Vikings de Bernard Marillier

    91036.jpg



    Vikings ! La simple évocation de ce nom terrifia des siècles durant les peuples d'Europe. Il est vrai que les « hommes du Nord » firent une entrée fracassante sur la scène de l'Histoire : le 8 juin 793, selon la chronique, des guerriers venus de Scandinavie saccagèrent le sanctuaire de Lindisfarne, situé sur la côte sud-est de l'Écosse. De cette date et de ce lieu précis, les historiens ont fixé, arbitrairement, le commencement de l'ère viking. Dès lors, une véritable « folie expéditionnaire» s'empara des Nordmans qui, des brumes glacées du Septentrion jusqu'aux mers chaudes du Sud, vont écrire l'une des aventures les plus fabuleuses de l'humanité. Portés par leurs drakkars et armés de la hache et du bouclier rond, les Vikings norvégiens, suédois et danois colonisèrent l'Allemagne du Nord, l'Angleterre, l'Islande, l'Irlande et l'Écosse. Ils explorèrent le Groenland, les côtes d'Amérique du Nord et du Sud, et les côtes africaines. Ils créèrent des royaumes, tels la Normandie et la première principauté russe. Ils marquèrent Byzance de leur empreinte. Porteurs d'une civilisation supérieure à celle de leurs contemporains, les Vikings furent des guerriers et des marins intrépides, tout autant que de délicats poètes et artisans, ainsi que des marchands rusés et avisés. Dans ce « B.A.-BA. des Vikings », l'auteur nous invite à découvrir le véritable visage du Viking, débarrassé de sa légende noire comme de sa légende rose, et à nous plonger dans ce que fut son univers maritime, guerrier, spirituel, politique, culturel et économique; univers marqué, certes, par la rudesse, mais, aussi et surtout, par un héroïsme sans faille, un honneur sans compromission et un esprit d'aventure sans peur.

  • Histoire de la Normandie par Jean Mabire

    9782704807031FS.gif

    par Thibault

    La Normandie... c'est d'abord l'aventure de ceux qui ont donné leur nom au pays: les hommes du Nord, entrés dans l'histoire et la légende sous le nom de Vikings.

    Depuis l'accord de 911, obtenu par Rolf le Marcheur à Saint-Clair-sur-Epte, les Normands n'ont cessé de se vouloir "premiers partout". Ils ont conquis l'Angleterre, régné en Sicile et fondé, avec leur duc-roi Guillaume, le premier Etat moderne à la fin du XIe siècle. Une position géo-politique exceptionnelle sur les rivages de la mer la plus fréquentée du monde fait de la terre des Normands le pont naturel entre le continent européen et l'Angleterre. Annexés en 1204 par Philippe-Auguste, ils seront déchirés longtemps entre Français et Anglais, avant de participer, bon gré mal gré, aux querelles qui agitent la France: réformés contre ligueurs, nu-pieds contre dragons, intendants contre parlementaires, fédéralistes contre jacobins. Outre-mer, ils ont découvert les Canaries, touché le Brésil et l'Insulinde, conquis la Floride, exploré la Louisiane, peuplé le Canada. A partir de 1945, ils reconstruisent leurs villes ravagées, continuent à "faire valoir" les campagnes et connaissent l'aventure industrielle de la Basse-Seine.

    Depuis La Chanson de Roland, les Normands donnent le ton aux lettres françaises avec Malherbe. Corneille, Barbey d'Aurevilly, Flaubert, Maupassant, La Varende... L'impressionnisme est né des couleurs de leur ciel. Depuis plus de dix siècles, ils ont réussi à maintenir, avec modération et ténacité, la seule vertu essentielle à leurs yeux: la liberté individuelle.

    Jean Mabire est né en 1927. D'abord "imagier" puis journaliste à Cherbourg, il fonde la revue normande Viking en 1949. Critique, romancier, historien, chroniqueur, reporter, il est avant tout normand. Il collabore à Haro. Heimdal et L'Unité normande. Jean-Robert Ragache, agrégé d'Histoire, est auteur d'un mémoire sur Les Colonies marchandes castillanes en Normandie au XVe siècle. Il est l'auteur d'un ouvrage sur les expéditions maritimes des Normands depuis le temps des Vikings, et a publié, en collaboration avec Gilles Ragache, une Vie quotidienne des intellectuels sous l'occupation.


    Auteur: Jean Mabire & Jean-Robert Ragache
    ISBN: 2-7048-0703-5


  • BA-BA sur les Vikings



    B.A-BA VIKINGS

    de Bernard Marillier

    Editions Pardès, 2003, 128 p., illustré, 14 x 21 cm.

    Code Isbn: 2-86714-252-0


    Vikings ! La simple évocation de ce nom terrifia des siècles durant les peuples d'Europe. Il est vrai que les "HOMMES DU NORD" firent une entrée fracassante sur la scène de l'Histoire : le 8 juin 793, selon la chronique, des GUERRIERS venus de Scandinavie saccagèrent le sanctuaire de Lindisfarne, situé sur la côte sud-est de l'Écosse...

    De cette date et de ce lieu précis, les historiens ont fixé, arbitrairement, le commencement de l'ère viking. Dès lors, une véritable "folie expéditionnaire" s'empara des NORDMANS qui, des brumes glacées du Septentrion jusqu'aux mers chaudes du Sud, vont écrire l'une des aventures les plus fabuleuses de l'humanité !!

    Portés par leurs SNAKKARS et armés de la hache et du bouclier rond, les VIKINGS norvégiens, suédois et danois colonisèrent l'Allemagne du Nord, l'Angleterre, l'Islande, l'Irlande et l'Écosse. Ils explorèrent le Groenland, les côtes d'Amérique du Nord et du Sud, et les côtes africaines....

    Ils créèrent des royaumes, tels la Normandie et la première principauté russe. Ils marquèrent Byzance de leur empreinte. Porteurs d'une CIVILISATION SUPÉRIEURE à celle de leurs contemporains, les VIKINGS furent des GUERRIERS et des MARINS INTRÉPIDES, tout autant que de délicats POÈTES et ARTISANS, ainsi que des MARCHANDS rusés et avisés.

    Dans ce B.A.-BA VIKINGS, l'auteur nous invite à découvrir le véritable visage du VIKING, débarrassé de sa légende noire comme de sa légende rose, et à nous plonger dans ce que fut son univers maritime, guerrier, spirituel, politique, culturel et économique; univers marqué, certes, par la RUDESSE, mais, aussi et surtout, par un HÉROÏSME sans faille, un HONNEUR sans compromission et un ESPRIT D'AVENTURE sans peur.

    ***
    SOMMAIRE :

    INTRODUCTION

    CHAPITRE I

    LE PRINTEMPS VIKING
    CHAPITRE II
    L'ÉTÉ ET L'AUTOMNE VIKINGS - L'EXPANSION ET L'ARRET

    CHAPITRE III
    L'EMPIRE DE THORR - L'OUTIL MILITAIRE DES VIKINGS

    CHAPITRE VI
    LE ROYAUME D'OHINN - LE CONTEXTE SPIRITUEL DES VIKINGS

    CHAPITRE V
    LE JARDIN DE FREY ET DE FREYA

    CHRONOLOGIE

    ANNEXES

    BIBLIOGRAPHIE

  • Histoire de la Normandie:L'Epte des Vikings aux Plantagenets


    TOME1 : LE SANG DE ROLLON POUR ST CLAIR COULERA
    Code ISBN:ISBN 2-9502410-5-0

    - 911, par une journée d’automne, le Roi de France, Charles le Simple, rencontre le viking Hrolf le Marcheur, plus connu sous le nom de Rollon, à Saint Clair sur Epte. La suite de cette entrevue fut lourde de conséquences : la Normandie était née, et l’Epte était devenue une frontière.
    Rollon puis son fils Guillaume Longue épée soutiennent les Carolingiens. Trahis par ceux-ci, les normands repousseront les français avec l’aide des vikings scandinaves et forceront le Roi de France à signer un deuxième traité à Saint Clair sur Epte en 946. Dès lors, les Ducs Richard et leur descendants favoriseront les premiers capétiens ( avènement d’Hugues Capet ) jusqu’à la trahison d’Henri 1er qui sera battu à Mortemer.
    A partir de cet instant, Guillaume le Bâtard devient Roi d’Angleterre, et deux souverains sont maintenant face à face. L’EPTE devient un enjeu, les forteresses surgissent de terre sur les deux rives et Gisors la Normande fait face à Chaumont la Française. Ce tome se termine par la première entrevue à Neaufle entre Henri 1er Beauclerc et Louis VI le Gros

    TOME 2 : LE FACE A FACE DES ROIS

    Code Isbn: ISBN 2-9516660-2-0
    - En ce printemps 1109, peut-être lors d’un de ces jours agréables du mois de mai, la fraîche brise qui me parvient n’annonce rien de bon... Cette trêve qui dura près de cinq années n’était qu’apparente. En réalité chacun des protagonistes se préparait à l’inévitable affrontement. J’allais de nouveau redevenir l’enjeu...
    Les franceiz m’avaient donc franchie par le gué Nicaise et la vallée de la Seine.
    Cette année 1118 allait être terrible pour le roi d’Angleterre, car non seulement le conflit avec le roi des Francs, reprenait dans ma vallée, mais ailleurs certains barons normands se préparaient dans l’ombre. C’était le moment d’abattre Henri Beauclerc une fois pour toute : Robert, seul duc légitime devant Dieu, retrouverait son duché, dans le cas contraire, ils accompagneraient son fils,Guillaume dans sa reconquête...
    La rivière Epte poursuit sa narration, le conflit qui éclate sur ses rives, gagne rapidement en ampleur. Le roi de France, Louis le Batailleur, en personne est sur le terrain, dans la vallée de l’Epte. Ses grands vassaux que sont le comte d’Anjou et le comte de Flandre attaquent simultanément le Sud et le Nord de la Normandie. Loin de rompre, Henri Beauclerc, duc de Normandie, roi d’Angleterre, plie comme le roseau de la fable...
    Les rois avaient entamé un curieux face à face. La dernière passe d’armes qui venait de se terminer n’avait rien donné, mais Henri avait réussit à arrêter la progression du capétien. Comment allait se produire leur prochaine rencontre, car il y en aurait une... inexorablement. Aux Planches de Neaufle, on avait évité le combat ; à l’Ormeteau, on avait décidé d’une trêve. Depuis le face à face des rois avait existé par lieux décalés, par personnes interposées mais comment serait le

    TOME 3 : DEUX GUILLAUME POUR UN DUCHE
    Code ISBN:ISBN 978-2-9516660-8

    - Henri Beauclerc se heurte aux barons rebelles et au roi de France, Louis le Gros qui tentent de mettre sur le trône ducal de Normandie, Guillaume Cliton fils de Robert Courteheuse.
    En 1119, Guillaume Adelin, fils du monarque anglais débarque à Barfleur et épouse à Lisieux la fille de Foulque d’Anjou. Au mois d’Août, les armées normandes et françaises se rencontre à Brémule, c’est un désastre pour le roi de France qui doit abandonner Guillaume Cliton et ses prétentions.
    Après ce succès, le roi Henri embarque à Barfleur, à ce moment là, il ne sait pas encore que son succès va se transformer en tragédie. La Blanche Nef est encore à quai...
  • Idée de Lecture:Les Vikings de Régis Boyer

    Les Vikings

    "Les Vikings"
    Auteur     Régis Boyer
    Editeur     Perrin
    Collection     Tempus
    ISBN     2262022437

    "Les Vikings"

    Les Vikings ne sont pas les brutes sanguinaires qu'une image d'Epinal a fixés. Ce livre restitue l'histoire et la civilisation d'un grand peuple méconnu.

    Nourri de vagues réminiscences médiévales et des récits fantasmatiques détachés de leur contexte, exacerbé au XIXe siècle par les aspirations nationalistes des pays scandinaves, le mythe du Viking cruel et sanguinaire est tenace. Régis Boyer, en s'appuyant sur les documents les plus solides (archéologie et sources strictement contemporaines de la civilisation viking), démêle toutes les confusions et les erreurs qui s'attachent à ce peuple que l'on croyait barbare et dont il révèle les qualités humaines. Pourquoi et comment ces hommes se sont-ils déplacés dans toute l'Europe, de 800 à 1050 environ ? À la faveur de quelles circonstances ont-ils pu s'installer à l'est comme à l'ouest - pays scandinaves, Groenland, Normandie, Angleterre -, et se voir offrir l'administration de leurs nouveaux territoires ? Comment ont-ils fondé l'État russe ? Qu'ont-ils apporté à l'Occident ? Auraient-ils pu découvrir l'Amérique ? Si les Vikings n'étaient pas les guerriers invincibles que l'on croyait, il demeure que leur migration est un des temps forts de l'histoire de l'Occident, et qu'elle continue de surprendre.

     

  • Histoire de la Normandie: Premières incursions des normands sur la Seine

    Du 12 au 31 mai 841, les Vikings, qui avaient fait leur première incursion dans l'Empire Franc en 789 mais avaient échoué en 820 dans l'estuaire de la Seine, y opèrent avec succès plusieurs coups de main.


    Leur victoire repose sur la légèreté de leurs embarcations qui leur permet de s'enfoncer très en amont dans les fleuves, sur la mobilité de leurs guerrier grâce à l'embarcation de chevaux, sur la rapidité mais aussi sur la ruse.

    Ils attaquent le plus souvent les villes et les monastères les jours fériés, au moment des offices, incendiant et pillant tout sur leur passage.


    Dans les années qui suivent on les voit sur la plupart des estuaires francs: l'Escaut, la Meuse, la Loire, la Gironde, la Garonne, la Dordogne. La Seine les attire particulièrement, jusqu'à Paris qu'ils investissent périodiquement mais en vain.


    Après leurs coups de main, ils retournent dans leur brumeux Danemark, chargés d'or, d'argent et de divers trophées, vantant leurs exploits et accréditant auprès de tous ceux qui brûlent d'y aller que la Francie est un pays de cocagne, peuplé de couards, où tout est bon à prendre.


    Le premier hivernage sur la Seine des terribles envahisseurs a lieu d'octobre 851 à juin 852 et se renouvelle l'année suivante. C'est le prélude, encore lointain, à la sédentarisation de ceux qu'on appellera les Normands.

  • Histoire de la Normandie:La Fondation du Duché

     

    carte-normandie1.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lorsque les premières phases de piraterie cessèrent d'être économiquement rentable, les Vikings comprirent qu'ils leur seraient plus judicieux de créer leur Etat et d'en assumer directement l'exploitation. Et, comme cette "prise de terre" impliquait généralement de se mettre au service ou sous la protection d'un prince territorial puissant, cela assurait la légitimité du pouvoir et permettait d'écarter les menaces des bandes concurrentes.

    Au début, cette politique échoua comme sur la Basse-Weser (826) et en Frise (841), pour finalement réussir dans la seconde moitié du IXème siècle, à l'exemple de l'Irlande, du daneleg en Angleterre ou de l'immense empire de Knut le Grand. Mais beaucoup de ces réussites disparurent avec la mort de leur fondateur ou à la suite de l'incapacité de leurs successeurs.

    Trois états subsistèrent toutefois: l'Islande, la Russie (royaume de Kiev) et la Normandie.

    Les premiers raids sur les rivages de l'état Franc se produisirent dès la fin du VIIIème siècle, pour se généraliser au début du IXème siècle. La Basse-Saxe est touché vers 810-820; de même que l'ensemble de la Bretagne. La lutte  entre l'empire Carolingien et les Bretons favorisait l'implantation des Vikings, et ce d'autant que les Bretons s'alliaient volontiers avec les Vikings pour combattre les souverains Francs, comme l'illustre la défaite et la mort de Robert le Fort, à la bataille de Brissarthe en 866 face à une troupe composée de Vikings et de Bretons.

    A partir de la seconde moitié du IXème siècle, les raids vikings s'intensifièrent sur la Seine et en Neustrie, ils les conduisirent à Rouen en 856, et au-delà vers Paris.

    Toute la Bretagne tomba sous la domination Viking de 919 à 937, tandis que la partie nord de la Neustrie était la proie d'une autre troupe conduite par Rôlf le Marcheur (devenu Rollo ou Rollon pour les chroniqueurs de l'époque qui ont latinisé son nom).

    Sa troupe était composée de Danois, de Norvégiens avec quelques éléments Suédois. Il fut reconnu rapidement le chef sur place après que d'autres troupes vikings s'allièrent avec lui.

    De son côté le roi des Francs, Charles III le Simple, incapable de faire cesser ces incursions, préféra négocier et donna aux Vikings les terres qu'ils occupaient déjà. Sans se dépouiller de sa souveraineté, Charles était suzerain et Rôlf était son vassal.

    Le roi visait trois buts:

    • Création d'un état tampon dans l'angle nord/nord-ouest de son Etat, notamment face à l'Angleterre Danoise
    • Remettre de l'ordre et ramener la paix dans la région en remettant au chef étranger les droits comtaux, les terres royales, et les droits de justice, de monnaie et de guerre.
    • Enfin contrôler la puissance de l'Eglise et ses biens.

    Cette remise fut concrétisée en 911 avec le traité de Saint-Clair sur Epte entre Rollon et Charles, celui-ci y  ajoutant deux conditions:

    • Rollon et ses compagnons devaient accepter le baptême chrétien, ce qu'en bon politique soucieux de ses intérêts Rollon accepta, devenant ainsi Robert Ier.
    • Interdire le passage de nouveaux raids par la Seine, préservant ainsi le Vexin Français et Paris de tout pillage.

    Le Territoire correspondait aux actuels départements de l'Eure et de la Seine-Maritime.

    Les limites sont de nature militaire et s'appuyent  sur quatre cours d'eau:

    • La Bresle au Nord
    • L'Epte à l'Est
    • l'Avre au Sud
    • La Risles à l'Ouest

    Cette contrée, particulièrement riche, comprenait les villes les plus importantes de l'ouest du royaume des Francs: Fécamp, Saint-Vandrille, Evreux et Rouen, sièges de deux évêchés.

    En 924, ce territoire fut aggrandi par la Normandie centrale, l'actuel Calvados et une partie de l'actuelle Orne, avec les villes importantes de Bayeux (évêché), Caen, Lisieux (évêché), Alençon et Sées (évêché).

    Le successeur de Robert, Guillaume Longue-Epée (tombeau dans la cathédrale de Rouen), y ajouta la Normandie occidentale actuel département de la Manche, les iles anglo-normandes en 933.

    Donc dès 933, la Normandie s'étendait de la Bresle jusqu'au Cotentin.

    La Normandie est une et indivisible malgré les technocrates jacobins des années 70.

  • Culture de Normandie:Poème de Gaston le Révérend

    Vous, les Rois de la Mer, Vikings,
    Les farouches et fiers requins,
    De nos côtes,
    Qui, voici tout juste mille ans,
    Etiez ici des conquérants...
    ... Puis des hôtes.
    - Gaston Le Révérend 1885-1961