Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vallées de seine-maritime

  • Paysages de Normandie: les vallées de Seine-Maritime

    Qu'elles débouchent sur la Seine (rivières de la Lézarde, L'Oudalle, le Cressenval, le Vivier, le Commerce, la Sainte-Gertrude, le Rançon) ou sur la Manche (fleuves côtiers de la Valmont, la Durdent, la Veules, la Saâne, la Scie), ces vallées ont permis l'utilisation de l'énergie hydraulique.

     

    De simples moulins, on est passé à de petites usine, puis aux grandes unités. Ces installations témoignent de la grande variété d'activités agricoles et industrielles menées à travers le Pays de Caux: filatures de coton, minoteries, fabrique de moutarde et de papier, forge et scierie, teillage du lin, battage du trèfle, production d'électricité.

     

    D'un point de vue architectural, on retrouve dans ces moulins à eau des éléments constitutifs communs. Ce sont le plus souvent des constructions à étage. Ils sont généralement de type « à roue en dessous », c'est-à-dire que l'eau frappe la partie basse de la roue à aubes. Cette dernier est remplacée par la suite par la turbine à axe verticale plus performante.

     

    Déversoir, écluses, vannes et canaux forment le système hydraulique du moulin. Le long de la Saâne et de la Durdent, le grès est omniprésent sur les différentes parties du moulin.