Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

utilisation du fer

  • Histoire de la Normandie:Les bas fourneaux du Moyen-Âge

    Le minerai de fer est utilisé depuis la protohistoire. Il serait évidemment assez exagéré de dire qu'il reste des vestiges de cette exploitation très ancienne dans l'Orne. Pendant des siècles notamment ai Moyen-Âge, le minerai de fer est transformé dans des bas fourneaux. Il s'agit de fours en maçonnerie installés directement à proximité du gisement qui est alors exploité à ciel ouvert.


    En forme de cheminée, le bas fourneau possède des parois recouvertes de briques réfractaires. On y verse par le haut le minerai et le charbon de bois. Pour favoriser la combustion, un homme envoie de l'air au coeur du four à l'aide d'un soufflet. Il se crée alors une réaction chimique entre l'oxygène et le carbone du charbon de bois, qui forme du monoxyde et du dioxyde de carbone, les deux étant évacués avec la fumée.

    Les scories s'échappent par un orifice, en coulées. Au bout de plusieurs heures, le forgeron peut sortir du fond du four un morceau de fer, qu'on appelle loupe, qu'il est possible de travailler immédiatement pour en faire des outils agricoles ou des armes.


    Il ne reste plus de trace de ces anciens bas fourneaux, si ce n'est des scories qui se découvrent parfois dans le sol de sous-bois ou de champs fraîchement labourés.