Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tillières sur avre

  • Eglise Saint Hilaire de Tillières-sur-Avre dans l'Eure

     

    Cette église date du XII ème siècle, elle a été remaniée à partir de 1535 par l'adjonction d'un collatéral à droite, la réfection du choeur formé d'un vaisseau et d'une grande chapelle latérale à droite.  

     

    La transformation a été conduite par la famille Le Veneur qui détenait la Baronnie de Tillières depuis le XV ème siècle.

     

    Le voûtement du choeur et de sa chapelle latérale constitue des chefs-d'oeuvres de la Renaissance.

     

    Le voûtement du choeur a été commandé en 1543 par Jean Le Veneur, Cardinal et évêque de Lisieux et Grand aumônier de France.

     

    Ce sont des voûtes formées de nervures multiples, ogives, tiercerons, clefs-pendantes ne portant pas des quatiers mais des dalles. Les dalles sont ornées de l'armorial des alliances des Le Veneur.

     

    Les vitraux datent du XVI ème siècle.

  • Histoire de Normandie: La Vallée de l'Avre, Frontière historique Normande

    Âprement disputée pendant des siècles, la Vallée de l'Avre séparait le duché de Normandie indépendant et le Royaume de France.  

     

    Dès le XI ème siècle, elle devint la puissante ligne de défense du « Fossé-le-Roi » depuis les sources de l'Avre jusqu'à son confluent avec l'Eure.

     

    Les forteresses de Chennebrun, Saint-Christophe, Verneuil, Tillières et Nonancourt défendaient cette frontière.

     

    Le « Fossé-le-Roi » relait les châteaux Normands, de l'étang de Conturbie jusqu'au delà de Nonancourt. Il était alimenté par des canaux amenant les eaux de l'Iton.

  • Paysages de Normandie: Le Perche et l'Avre

    La route d'Alençon à Dreux remonte d'abord la vallée de la Sarthe puis traverse à peu près en leur milieu les collines du Perche qui prolongent vers l'Est les hauteurs du Bocage et séparent la Normandie du Maine. C'est une région pittoresque et accidentée, que son altitude modérée suffit cependant à dresser bien au-dessus des plateaux environnants. Abondamment arrosée, elle est couverte de vastes forêts et d'herbages émaillés de nombreux étangs. L'élevage du cheval y est traditionnellement et y a donné naissance à une race particulièrement vigoureuse de chevaux de trait connu sous le nom de Percheron. Mortagne qui possède une belle église du style flamboyant, est une ville typique du Perche, bâtie sur une colline de 259 mètres d'altitude, d'où l'on découvre un immense horizon au Sud vers la vallée de l'Huisne.

     

    Après avoir franchi la crête du Perche, la route de Dreux rejoint bientôt la Vallée de l'Avre qui y prend naissance au milieu des forêts. Cette rivière baigne la charmante ville de Verneuil que dominent un vieux donjon cylindrique du XIIème siècle et la magnifique tour flamboyante de l'église de la Madeleine. Mais le charme de Verneuil est dû principalement à ses maisons anciennes du XVème au XVIIIème siècle, les unes en bois, les autres en pierre, briques et silex, donc certaines présentent ce plaisant appareillage en damier si caractéristique des constructions normandes. Ces vieux logis, épargnés ici par la guerre, font d'autant plus plaisir à voir aujourd'hui que tant d'autres ont la proie des flammes.

     

    En aval de Verneuil, Tillières mérite un arrêt pour le choeur renaissance de son église: il est en effet couvert à l'intérieur d'un remarquable plafond de pierre soutenu par des nervures ajourées qui rayonnent en étoile autour de quatre magnifiques clés pendantes.

     

    L'Avre rejoint la vallée de l'Eure aux confins de la Normandie.