Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tancrède de hauteville

  • Personnages de Normandie: Les Hauteville

    au début du XI ème siècle, un seigneur normand, Tancrède de Hauteville, qui éprouvait quelques difficultés à caser ses douze fils et qui avait entendu parler des exploits d'aventuriers normands comme Osmond de Quarrel en Italie, décide d'expédier la moitié de sa progéniture à la conquête des Siciles.

     

    L'ainé, Robert, dit le Guiscard (l'avisé en français moderne) fit si bien par sa bravoure, sa ruse et ses ambitions, il profita de l'agitation entre Grecs et Arabes, les battit et fonda un royaume Normand en Apulie, qui était une ancienne colonie grecque (actuellement Pouille et Calabre). Il battit par la suite les armées du Pape Léon IX qu'il fit même prisonnier.

     

    Vers 1060, avec son frère Roger, Robert tenta la conquête de l'autre Sicile (l'ile en elle-même) aux mains des Arabes, mais une brouille survint entre-eux et Roger se sépara de Robert. Reprenant ainsi son indépendant, Roger de Hauteville prit le nom de Grand Comte de Sicile.

     

    Robert reprit donc ses conquêtes en Italie avec ses frères Guillaume Bras de Fer, Drognon et Hymfroy.

     

    La domination des fils de Tancrède de Hauteville et de leur descendance. Véritables dynatie normande en Sicile et en Italie, après des fortunes diverses et les Vêpres Siciliennes (révoltes des siciliens) dura jusqu'au XIII ème siècle, c'est-à-dire près de 150 ans.

     

    Telle est l'odyssée des fils de Tancrède de Hauteville, devenus princes et Rois des Deux-Siciles, qui font honneur au modeste petit bourg qui les vit naître, Hauteville devenu par la suite La Guichard, du nom du plus valeureux, Robert le Guiscard.

  • Personnages de Normandie: Les Hauteville

    Hauteville-la-Guichard, à quelques kilomètres de Coutances fut la patrie de Tancrède de Hauteville et de ses fils, fondateurs du royaume de Naples et des Deux-Siciles.

     

    Au XI ème siècle, l'Italie se trouvait dans un état semi-anarchique et occupée par les Byzantins et les musulmans. Peu avant 1020, des voyageurs normands rentrèrent au service des princes de Capoue et de Salerne en tant que mercenaires pour défendre les Chrétiens. En récompense de leurs services, ils obtinrent des terres.

     

    Au premier rang des Normands qui s'illustrèrent en Italie, la famille de Tancrède de Hauteville. Ses nombreux fils ne pouvant se partager l'héritage, quittèrent délibérément leur patrie pour chercher fortune en Italie. Les plus célèbres furent Robert qui joua un rôle primordial dans la conquête de la Pouille et de la Calabre et Roger qui conquit la Sicile sur les musulmans.

     

    Cette dernière connut la période la plus prospère de son histoire sous le règne des rois Normands, qui donneront naissance à une civilisation originale basée sur l'entente entre les communautés. Les monnaies étaient frappées en latin, en grec et en arabe ancien.

     

    L'architecture sicilienne sous Roger II est un luxueux mélange de l'art roman Normand et de l'art Byzantin.