Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sourdeval

  • Histoire de la Normandie: Les moulins de la Sée

    Un parchemin datant du 11 mars 1539 révèle que, dès le début du XVI ème siècle, plusieurs moulins fonctionnent dans la région de Sourdeval, le long de l'Yeurseul et de la Sée: les innombrables chutes d'eaux font tourner les moulins, et leur eaux limpides broies des chiffons qui deviendront papier.

     

    A l'aube du XIX ème siècle; l'activité est florissante et les moulins en nombre: 150 papeteries sont recensées le long de la Sée.

     

    Lorsque au milieu du XIX ème siècle, l'activité périclite, quelques moulins sont repris par d'autres industries:

    • des fabriques de couvert de tables

    • des filatures

    • des centrales hydroélectriques

     

    Ont ainsi succédé à l'industrie du papier.

  • Histoire de la Normandie:Le Brave Michelot

    par Thibault

    Oui, le mot « brave » est bien celui que l'on peut accoler au nom de Michelot. Et encore convient-il de prendre ce mot sous tous les sens, qu' il est possible de lui donner.

    Brave, Michelot l'a, en effet , été autant par son courage que par son honnêteté, sa modestie, son dévouement et sa fidélité.

    Michel Moulin, c'est son nom est né le 7 janvier 1771 à Saint Jean des Bois, petite localité normande de la région de Tinchebray, où son père exerce le métier de forgeron. Dès sa jeunesse il se fait remarquer par sa force et sa bonne humeur aussi devient-il rapidement le meneur et le guide de tout les garçons du canton. Il est de toutes les fêtes, de toutes les réunions, et aussi, de toutes les bagarres. On l'appelle Michelot est ce surnom, il va l'illustrer en devenant un des chefs de la Chouannerie Normande.

    Lire la suite