Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

secqueville-en-bessin

  • Eglises du Bessin

     

    Le Bessin et la Plaine de Caen sont les pays les plus riches en belles églises. Beaucoup possèdent ces hauts clochers normands qui les signalent loin à la ronde.

     

    À Secqueville-en-Bessin, qui n'est qu'un petit village, une flèche de pierre monte jusqu'à cinquante mètres, prenant son départ d'une tour de style Roman à trois étages d'arcatures. La nef datant du XI ème siècle est parfaitement conservée.

     

    À Norey-en-Bessin, modèle du grand style Normand du XIII ème siècle, la puissante tour-lanterne est haute de quarante-sept mètres et présente un choeur entouré de grandes arcades, un triforium et un grand déploiementde colonnettes élancées et de piliers à chapiteaux sculptés de feuillage. Le pourtour est décoré d'arcatures surmontées de frises décoratives telles que la « Vigne eucharistique » qui sont de véritables chefs d'oeuvre. L'existence d'un monument d'une telle richesse dans ce village s'explique par le fait qu'il appartenait à l'Abbaye Saint-Ouen de Rouen.

     

    À côté de ces grandes dames d'allure citadine, l'église de Thaon, au creux d'un vallon, nous apparaît toute empreinte de rusticité. Dès l'abord, elle parle à notre coeur par son enracinement au sol, sa carrure, la répartition équilibrée des volumes, des masses qui la composent. Elle est sans flèche et ans transept. Elle a conservé sa toiture pyramidale d'origine et la nef a gardé sa charpente. C'est une oeuvre de style Roman à l'état pur. En nous approchant, nous sommes surpris et ravis par le dessin multiplié des petites arcatures et des corbeaux qui viennent souligner la corniche. Sur la tour centrale s'ouvrent deux étages de vastes baies aux fenêtres géminées à double voussure. La nudité de l'intérieur est corrigée par les savoureux reliefs des chapiteaux et par un léger décor de bâtons brisés aux arcades. L'atmosphère est toute de sérénité et de douceur.

     

    L'église de Tour-en-Bessin repose aussi dans un vallon. La nef est de style Roman. Le transept et la tour surmontée d'une belle flèche de pierre datent du XIII ème siècle. Le choeur a été reconstruit au XIV ème siècle. L'abside et les absidioles sont précédées d'arcades portant de petites voûtes. À droite, des bas-reliefs représentent « Les douzes mois de l'année » et à gauche, les bas-reliefs représentent « Le Jugement Dernier » et « L'Enfer »

     

    L'Abbaye bénédictine des Deux Jumeaux, près de Longueville, date du XII ème siècle. Bien que très mutilée, elle nous offre encre sa tour, son choeur et son abside. Pour remplacer la nef détruite, une grande chapelle a été construire au XVIII ème siècle.

     

    L'Abbaye de Mondaye, au sud de Bayeux, remplace un ancien monastère de l'Ordre des Prémontrés, elle est entièrement l'oeuvre du Père Eustache Restout en fut l'architecte et le décorateur entre 1710 et 1743,

     

    L'Abbaye d'Ardenne appartenait également à l'Ordre des Prémontrés. Les bâtiments du XIII ème sicèle ont subi les pires disgraces. Très atteinte par les combats de 1944, elle est peu à peu rejointe par la banlieue de Caen. Un portail d'entrée mène à une grange aux dîmes puis à une église dont la nef et les bas-côtés sont d'authentiques témoignages de la grande époque du Moyen-Âge.