Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint-marcel

  • Histoire des Seigneuries de La Tourelle et du Virolet à Saint-Marcel.

    La Seigneurie de La Tourelle 

     

    En 1547, Jean Le Forestier, seigneur de la Tourelle, ayant tué sa femme, eut la vie sauve en levant la fierté.

     

    La famille de Lévemont posséda le fief de la Tourelle, pendant plus d'un siècle. Gabriel de Lévemont, sieur de la Tourelle et de la Marche, demeurant audit lieu de la Tourelle, paroisse de Saint-Marcel, élection d'Andely, fut maintenu de noblesse le 8 décembre 1666.

     

    Les armes des Lévemont étaient d'azur, à huit faces d'argent, à la gamache de gueules brochant sur le tout.

     

    La Seigneurie du Virolet

     

    Raoul de Virolet est cité dans une Charte du XIII ème siècle. Jean de Roussel sieur de la Basle et de Virolet, avait éposé Catherine Jubert. Les armes des Roussel était d'azur, à trois têtes de léopard d'or.

  • Histoire de la Normandie: histoire de la Seigneurie de Montigny.

     

     

    En 1265, Philippe de Montigny était mort et ses héritiers possédaient une maison rue Saint-Jacque. A la même époque, Simon Tinel de Montigny donne à l'Hôtel-Dieu de Vernon, 10 sous de rente sur un Moulin.

     

    En 1313, Ives de Montigny est mentionné dans une Charte de Pierre Boutequien; de concert avec Jacqueline Marainville, sa femme, il donna en 1341, aux chanoines de Saint-Laurent-en-Lyons, les biens de la chapelle de Saint-Eustache de Montigny, à laquelle le prieur de Saint-Laurent présenta jusqu'à la Révolution de 1789.

     

    Vers 1352, Jeanne de Montigny était abbesse du Trésor.

     

    Le 15 avril 1415, Pierre Lefèvre, prieur de Saint-Eustache de Montigny, jure la paix d'Arras à Vernon.

    En 1419, Lancelot d'Hellenvilliers, seigneur de Montigny, fut dépossédé par Henri V d'Angleterre au profit de Nicolas Arthur, écuyer anglais.

    En 1467, Jean des Moulins était seigneur de Montigny en partie, l'autre portion était tenue par Girard Nollent, prêtre de la Saint-Eustache de Montigny.

     

    En 1564, la seigneurie de Montigny appartenait à Jean Le Cesne qui avait eu les pieds gelés dans une expédition au Mont-Cenis, ce qui avait nécessité l'amputation. Après sa mort, Montigny passa à son frère Jean, dont la fille épousa Charles d'Houdetot, seigneur d'Harville.

     

    En 1632, Mathieu de Lamperière, lieutenant particulier au baillage et siège présidial d'Andely, vendit à Pierre Lamperière, seigneur de Montigny et médecin ordinaire du Roi, 1 141.5 S et 8 denier de rente.

     

     

  • Histoire de la Normandie: histoire de la Seigneurie de Montigny.

     

    En 1265, Philippe de Montigny était mort et ses héritiers possédaient une maison rue Saint-Jacque. A la même époque, Simon Tinel de Montigny donne à l'Hôtel-Dieu de Vernon, 10 sous de rente sur un Moulin.

     

    En 1313, Ives de Montigny est mentionné dans une Charte de Pierre Boutequien; de concert avec Jacqueline Marainville, sa femme, il donna en 1341, aux chanoines de Saint-Laurent-en-Lyons, les biens de la chapelle de Saint-Eustache de Montigny, à laquelle le prieur de Saint-Laurent présenta jusqu'à la Révolution de 1789.

     

    Vers 1352, Jeanne de Montigny était abbesse du Trésor.

     

    Le 15 avril 1415, Pierre Lefèvre, prieur de Saint-Eustache de Montigny, jure la paix d'Arras à Vernon.

    En 1419, Lancelot d'Hellenvilliers, seigneur de Montigny, fut dépossédé par Henri V d'Angleterre au profit de Nicolas Arthur, écuyer anglais.

    En 1467, Jean des Moulins était seigneur de Montigny en partie, l'autre portion était tenue par Girard Nollent, prêtre de la Saint-Eustache de Montigny.

     

    En 1564, la seigneurie de Montigny appartenait à Jean Le Cesne qui avait eu les pieds gelés dans une expédition au Mont-Cenis, ce qui avait nécessité l'amputation. Après sa mort, Montigny passa à son frère Jean, dont la fille épousa Charles d'Houdetot, seigneur d'Harville.

     

    En 1632, Mathieu de Lamperière, lieutenant particulier au baillage et siège présidial d'Andely, vendit à Pierre Lamperière, seigneur de Montigny et médecin ordinaire du Roi, 1 141.5 S et 8 denier de rente.