Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint-just

  • Ville de Normandie: Histoire de Saint-Marcel de Longueville

    Aux portes de Vernon s'étendait un grand territoire, renfermant les paroisses de Saint-Just, Saint-Marcel et Saint-Pierre-d'Autils connu sous le nom de Longueville.

     

    Malgré la Charte de Richard II de Normandie, qui donnait à l'Abbaye de Jumièges, l'église de Saint-Marcel. Le roi d'Angleterre et duc de Normandie, Henri II, en fit donation en 1156 à l'abbaye de Bernay, avec une vigne et une partie de la dîme.

     

    En 1180, Gilon Havart fut témoin d'une Charte de Thomas de Saint-Jean, paraît avoir été seigneur de Saint-Marcel.

     

    A la même époque, Simon d'Aunay et Guillaume Havart et autres firent donation, aux religieux de l'Abbaye Saint-Taurin d'Evreux, de toutes les dîmes et de tout ce qui pouvait être dîmé dans la paroisse de Saint-Marcel et sur celle de Longueville, d'un grand nombre de pièces de vignes et de quelauqes masures sises dans la paroisse de Saint-Marcel.

     

    En 1231, Nicolas du Moutier reconnaît être tenu envers les Templiers de Bourgoult, à une rente annuelle de trois muis et demi de vin blanc, provenant de la vigne Mabon, dans la paroisse de Saint-Marcel.

     

    En 1258, le prieur et les frères de Saint-Lazare de Vernon avaient le droit de prendre tous les ans, à l'époque des vendanges dans la paroisse de Saint-Marcel, un muid de vin rouge dans le vief des religieux de l'Abbaye Saint-Taurin d'Evreux.

     

    À la date de 1274, on trouve dans les chartes des Vaux-de-Cernay, la mention d'un seigneur Raoul de Saint-Marcel.

     

    En 1386, le commun et habitants de la paroisse de Saint-Marcel et Guillaume Beauvyes, bailli de Vernon pour la Reine Blanche, plaidaient avec les religieux de l'Abbaye de Fécamp.

     

    En 1406, les moines de Bernay possèdent un Manoir à Saint-Marcel qu'ils ont conservé jusqu'à la Révolution de 1789.

     

    L'abbaye de Jumièges avait reçu de duc Richard II de Normandie des propriétés importantes sur la paroisse de Saint-Marcel, elles lui appartenaient encore lors de la Révolution de 1789.