Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint-germain-de-la-coudre

  • Le Manoir de la Fresnaye à Saint-Germain-de-la-Coudre


     

    Isolé dans la campagne percheronne, le manoir de la Fresnaye est l'un des édifices les plus intéressants de la vallée de la Même.

     

    Il s'impose par sa tour cylindrique massive t révèle peu à peu son étonnante complexité: le Moyen-Âge, la Renaissance et le XIX ème siècle ont marqué le manoir.

     

    La Fresnaye est le plus ancien manoir du Perche. Il a été oublié par la fureur destructrice des Anglais.

     

    Le logis se compose d'une tour de fortes proportions dont les murs sont percés d'embrasures de tir. Une élégante gallerie à l'italienne est accolée. Deux tours plus sveltes, marquent les angles avant d'une cour intérieure, véritable petit jardin clos au calme monastique. L'une de ces tours est coiffée d'un toit de vieilles tuiles et n'a guère subi de transformation depuis l'origine. L'autre a été récemment restaurée.

    Au fond du jardin s'ouvre un corps de bâtiment rectangulaire qui n'est qu'une petite partie de l'édifice d'origine.

    Deux autres constructions datant du XIX ème complètent cet ensemble architectural.

     

    Au milieu du XIV ème siècle, La Fresnaye se composait d'un élément de plan carré gardé sur trois angles par ddes tours. Le quatrième angle était protégé par une échauguette. Étant au début de la Guerre de Cent Ans; la fortification du manoir s'imposait.

     

    L'insécurité grandissant, il fut décidé à la fin du XIV ème siècle de remplacer la tour nord par un véritable donjon aux murs épais percés de meurtrières. Ainsi construit-on sur quatre étages cette grosse tour couronnée de mâchicoulis et couverte d'un toît pyramidal. L'accès a cette tour fut protégé par une herse en bois honrizontale.

     

    À la fin du XVI ème siècle, le corps de logis fut doté d'un escalier en pierre à volées droites et on accola au nord-est de la tour une galerie à l'italienne, bâtie sur deux niveaux; un seul subsiste aujourd'hui. À la même période, le donjon reçoit de belles cheminées monumentales. L'emplacement de l'ancienne salle principale du manoir est occupé de nos jours par le jardin clos.

     

    Au XIV ème siècle le manoir a appartenu aux de Blandé puis aux Saint-Berthevin.

     

    Au XVI ème siècle, le fief passa par mariage à Mathurin de Fontenay qui fit transformé le manoir selon les goûts de l'époque. La Renaissance marqua ainsi La Fresnaye de la délicatesse de son répertoire architectural: la galerie, les baies, les cheminées et l'escalier à volées droites datent de cette période.

     

    Mais voilà les belles heures de La Fresnaye allaient s'achever: les chatelains ayant entrepris un procès qui durera trente-huit anss et qui les ruina.

     

    En 1745, le fief passa des Bellezais à René-Charles de La Vye qui était maître des Eaux et Forêts de Bellême. Dès cette date le manoir fut habité par des fermiers qui le négligèrent. C'est ainsi que le donjon perdit un étage et son couronnement et que la Galerie à l'italienne fut réduite à un seul niveau.

     

    La restauration de La Fresnaye commença en 1977. aujourd'hui le site témoigne d'une passionnante évolution au fil des siècles.