Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint-clair-sur-epte

  • Vernon, clé de la Normandie et la Vallée de l'Epte

    Aux confins de l'Ile-de-France, Vernon ouvre la route de la Normandie par le long ruban argenté de la Seine, qui serpente dans un paysage valonné.

     

    Avec Vernon commence aussi la liste des cités en partie détruites par les combats et les bombardements de la seconde guerre mondiale. Mais comme, comme dans la plupart d'entre elles, les reconstructions ont su préservern dans la ville, les vestiges du passé et lui garder son caractère. C'est ici la collégiale Notre-Dame, bâtie au XII ème siècle et agrandie au cours des siècles suivants et dont la façade date du XV ème siècle s'orne d'une rosace de style gothique flamboyant.

     

    La Tour des Archives est une tour de l'ancien château français de Vernon, elle date aussi du XII ème siècle. Quelques maisons à pans de bois ont été restaurées et donnent à la ville son cachet historique.

     

    Mais le site naturel a lui aussi beaucoup de charme. De belles avenues plantés de tilleuls charme conduisent aux bords de Seine, d'où la vue s'étend sur les îles, sur Vernonnet, que garde Les Tourelles et sur la Côte Saint-Michel.

     

    C'est le privilège de cette vallée de Seine d'offrir des points de vue séduisants tout au long des falaises qui dominent le fleuve. Outre celui de la Côte Saint-Michel, il faut voir le belvédère de Notre-Dame de la Mer et le Signal de Coutumes, dominant la boucle de Bonnières (Ile de France).

     

    Une visite s'impose à Giverny dans la Vallée de l'Epte. Car Giverny, c'est d'abord Claude Monet! Ce village à flanc de coteau avait été choisi par le peintre en 1883 pour y établir sa demeure. Il créa, derrière la maison, un étonnant jardin d'eau où les plates-bandes alternent avec les ruisseaux, et où l'on voit fleurir à la saison, des massifs de plantes rares. C'est dans ce jardin, que Claude Monet peignit ses nombreuses toiles des Nymphéas, poèmes de couleurs qui restent parmi les plus saisissants chefs-d'oeuvre de l'Impressionnisme. Claude Monet mourut dans cette maison en 1926 et il repose dans le cimetière du village entouré de membres de sa famille.

     

    La Vallée de l'Epte, au flanc de laquelle s'étire Giverny, c'est aussi la clé géographique de la Normandie. Car c'est sur l'Epte que Charles V dit le Simple signait un traité avec Rollon par lequel celui-ci devenait vassal du Roi de France et comte de Normandie, cela s'est passé à Saint-Clair-sur-Epte en 911. Le Comté de Normandie était limité par l'Epte, l'Avre et la Seine. Il a fallu attendre Guillaume-Longue-Epée pour que la Normandie s'agrandisse vers l'Ouest.

     

    Par la suite la Normandie fut le lieu de conflit entre le Royaume d'Angleterre et le Royaume de France.

  • Personnage de Normandie:Saint-Clair

    Si la Saint-Clair a disparu des calendriers de notre chère république; ce martyr du IX ème siècle n'en est pas moins encore invoqué pour guérir les maux des yeux.

     

    Selon la légende, ce saint est né à Rochester. Il s'en fuit d'Angleterre pour échapper à un mariage forcé que son père veut lui faire contracter. Il traverse la Manche et aborde à Nacqueville dans le Cotentin.

    Mais il doit à nouveau fuir, car harcelé par les ardeurs d'une noble femme.

     

    Après avoir sillonné le Vexin, il se fixe enfin dans un monastère près de l'Epte.

     

    Malheureusement, l'amoureuse Cotentinoise dépitée retrouve sa trace et dépêche un assassin à gages pour lui couper la tête.

     

    L'histoire raconte que la main du bourreau aurait tremblé si fort que le coup porté dérapa et découpa la boite crânienne au lieu de trancher le cou. Le saint aurait alors très calmement ramassé la partie ensanglantée qui gisait à terre, l'aurait rincée dans l'eau d'une fontaine, avant d'aller marque l'endroit de sa sépulture.

     

    Les statues le représentent ainsi, tenant sa tête ou sa calotte crânienne découpée au dessus des yeux, dans ses mains.

     

    Le lieu de culte par excellence se situe maintenant dans le Val-d'Oise à Saint-Clair-sur-Epte, village qui appartenait autrefois au Diocèse de Rouen.

     

    Les fontaines dédiées au Saint sont nombreuses en Normandie.