Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint martin

  • Tradition de Normandie: Le culte Martinien dans l'Eure

    Celui de l'Eure, malgré ses quatre-vingt sept églises paroissiales sous le titre du saint Evêque de Tours, ne vient qu'en quatrième position, après la Seine-Maritime, Le Calvados et la Manche.  

     

    Mais il faut remarquer qu'en l'actuel diocèse d'Evreux, nombre des paroisses Martiniennes supprimées depuis la Révolution de 1789 semble plus considérable qu'ailleurs.

    Nous en avons dénombré près de quarante et nous sommes sans doute au-dessous du chiffre exact.

     

    D'autre part la topographie martinienne de l'Eure comme celle de l'Orne, est faite de contrastes. Il y a au sud-oeust et au centre de vastes zones à peu près dépourvues de sanctuaires dédiés à Saint Martin. Par contre, sur le Plateau du Vexin, leur densité est considérable. L'arrondissement des Andelys est peut-être le plus Martinien de toute la Normandie.

     

    Nous avons noté la coïncidence qui n'est pas fortuite entre l'importance de l'implantation martinienne et la richesse des indications fournies par la toponymie et l'exploration du sous-sol. Ce Vexin, si riche en lieux de culte Martinien, s'est aussi révélé le plus fertile en trouvailles d'époque Mérovingienne. Et si les lieux de culte, se raréfient dans le sud-ouest d'Evreux, c'est à cause des vastes étendues forestières qui faisait pratiquement rentrer ce secteur de l'Eure dans le cadre des « Loca Deserta » dont parle Grégoire de Tours.

     

    C'est peut-être dans l'Eure qu'apparaît le plus nettement le jalonnement martinien des voies antiques routière ou fluviale. Il serait particulièrement fructueux d'utiliser ces jalons pour une étude plus précise de l'archéologie routière du département, en tenant compte dans certains cas de l'emplacement même de l'église, mais aussi, pour les paroisses domaniales, de leur limites territoriales.

     

    Cela revient à dire que la dédicace à Saint Martin constiture pour une paroisse une forte présomption de grande ancienneté. On peut même affirmer, qu'il s'agit là d'une fondation contemporaine des origines du christianisme dans l'Eure.

     

    Mais si l'Eure, n'est pas le plus Martinien de nos cinq départements, il est peut-être le plus riche en oeuvres d'art se rapportant à Saint Martin: groupes équestres, statues épiscopales, peintures, vitraux, reliquaires.