Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rivière

  • Idée de Lecture: LA FRONTIERE NORMANDE DE L'AVRE

    frontiereavre001a2.jpg



    Astrid Lemoine-Descourtieux, docteur en histoire, travaille sur l’urbanisme médiéval et la construction civile en pierre à Verneuil-sur-Avre et dans les bourgs castraux de la frontière (XIIe-XIIIe siècles). Chercheur associée au GRHis (université de Rouen), elle participe occasionnellement aux missions des services patrimoniaux de la DRAC de Haute-Normandie.

    Le découpage de la Normandie a un impact direct sur le développement de ses espaces frontaliers. Le cas de la rivière d'Avre, affluent de l'Eure devenu limite étatique, est exemplaire.
    L'auteure montre comment la politique de défense territoriale conditionne alors largement la croissance sur la rive normande. La région, d'abord perméable aux influences étrangères, est progressivement verrouillée par l'édification de châteaux (Tillières, Breteuil). Puis la création de villes ducales (Nonancourt et Verneuil), rassemblant les fonctions militaires, économiques et administratives, marque un tournant décisif dans la stratégie de maîtrise du territoire. Ces nouveaux centres de pouvoir et de peuplement viennent ainsi restructurer ces espaces et parachever un maillage fortement hiérarchisé.
    Si l'étude se termine en 1204, avec la reprise du duché de Normandie par Philippe Auguste, l'auteure souligne que la région reste durablement marquée par trois siècles de politiques ducales. Un tel ouvrage est particulièrement bien venu en ces temps de célébration du 11e centenaire de la Normandie.

    450 pages, ISBN : 978-2-87775-541-2 Prix : 28 €

  • Paysages de Normandie: Le Pays de Caux

    par Christophe

    Bordé par la Côte d'Albâtre au nord-ouest de la vallée de la Seine, le Pays de Caux occupe la plus grande surface du département. Vaste plateau calcaire couvrant un triangle Rouen-Le Havre- Dieppe, il est entrecoupé de vallées encaissées où coulent des petits fleuves côtiers: La Durdent, la Saâne, la Scie, et le plus court fleuve de France, la Veule (1194 mètres).

    Essentiellement consacrés au labour, les champs ouvers sont parsemés de clos-masure. Sans équivalent dans le monde, ces fermes traditionnelles constituent de véritables marqueurs paysagers. Regroupant l'habitation principale à pans de bois, les bâtiments agricoles et les vergers, elles sont entourées d'un talus surmonté d'une double rangée de hêtres.

    Il y a des histoires que le Pays de Caux aime conter aux gens de passage. Parmi elles, il en est une chère au coeur des habitants: celle d'un " gars du coin" qui préféra la comédie à l'agriculture.