Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

quart bouillon

  • Histoire de Normandie: L' "armée de Souffrance" en 1639

    La Normandie, pays de salines, relativement favorisée par le système de taxe du « quart bouillon », par lequel le pouvoir royal se contentait d'une taxe égale au quart de la production locale de sel, craint soudain l'introduction du système de taxe très impopulaire de la « grande Gabelle »

     

    Dès 1639, le mouvement ne cesse de s'étendre: les contribuables rebelles prenent le nom d' « Armée de Souffrance » et mêlent revendications fiscales et Provinciales.

     

    Après les campagnes, les grandes villes de Normandie, Rouen et Caen, connaissent des troubles, les Bourgeois et les percepteurs du pouvoir royals en font les frais.

     

    Les troupes françaises rétablissent l'ordre, mais organisent aussi des pillages et des exécutions sommaires à Coutances, Vire, Rouen et Caen.

     

    Le pouvoir royal écrase l' « Armée de Souffrance » sous les murs d'Avranches.