Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

proverbes normandes

  • Culture de Normandie:Proverbes et expressions normandes


    De quelque côté que le vent vente,
    L’Abbaye de Fécamp a rente.
    Expression proverbiale du 13ème siècle mettant en avant l’importance de la pêche du Hareng à Fécamp ; proverbe en usage tant pour l’Abbaye de Fécamp que celles du Bec et de Savigny.

    En Normandie, il pleut deux fois par semaine :
    une fois trois jours et une fois ... quatre jours.

    En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

    Quand on voit les îles, c’est qu’il va pleuvoir.
    Quand on ne les voit plus, c’est qu’il pleut déjà.

    La Normandie fait le Normand.
    Grand diseu, p’ti faiseu.
    Un instant : baise ta mie.
    Une heure : dîne céans.
    Un jour : saôle-tei.
    Une semaine : marie-tei.
    Un mois : tue un cochon.
    Une année : trouve un trésor.
    Toute la vie : fais-tei cuai.

    Ce qui vient de flot s’en va de jusant.
    Quand il pleut sur le curé, ça dégoutte sur le vicaire.
    Mieux vaut belle panche que belle manche.
    C’est aussi vrai que Carême se trouve en mars.
    Faut pas mettre tout à corps et rien sur les manches.
    Qui ben gagne et ben despense n’est pas pus riche au but de l’an.
    Qui a bien soin de son corps se purge à la saint-Isidore.
    On ne fait pas de gros noeud avec de la petite ficelle.
    Y n’ia pas qu’ait l’air pus d’un honnête homme qu’un voleux.
    Changement d’herbage réjouit les petits veaux.
    Les grandes familles font les p’tits lots.
    Franc comme un âne qui recule.
    P’tit lundi, Grand’ semaine.