Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pont-audemer

  • Personnage de Normandie: Guillaume Tirel

    Né en 1310 à Pont-Audemer, Guillaume Tirel dit Taillevent (probablement à cause de la longueur de son appendice nasal), est pour ainsi dire l'ancêtre des cuisiniers de France

    Il entre en 1326, au service de Jeanne d'Evreux, comme enfant de cuisine. Il est ensuite le queux de Philippe VI de Valois, puis occupe le même poste chez le Duc de Normandie.


    De 1368 à 1373, au faite de son art, il dirige les cuisines royales de Charles V qui lui demande alors de rédiger le Viandier, premier traité professionnel de cuisine écrit en français, dont le titre exact est:


    « Cy après senuyt le viandier pour appareillet toutes manières de viandes que Taillevent queulx du roy nostre sire fist tant pour abiller et appareiller bouilly, rousty, poissons de mer et d'eaue doulce, saulces espices et autres choses à ce convenables et nécessaires comme cy après sera dit.»

    Anobli par Charles VI le Fol, il devient en 1392, le Maitre des garnisons de cuisine du Roi, titre qui honore toute sa carrière.

    Il meurt trois ans plus tard et enterré au prieuré Notre-Dame à Hennebont.


    Si l'ouvrage laissé par Taillevent est un inestimable inventaire alimentaire du XIVème siècle, c'est un traité culinaire fondamental qui inspirera jusqu'au XVII ème siècle, un bon nombre de cuisiniers.


    La place accordée aux sauces épicées, aux oeufs, au lait, et aux fromages, l'emploi du verjus, les apprêts à l'aigre-doux, les pâtés et les modes de cuisson comme le bouilli et le rôti feront recette.


    La cuisine normande n'a pas déshonoré son ancêtre, tout d'abord par une qualité et une diversité de produits, et ensuite par un savoir-faire qui a su allier tradition et innovation.

  • Visite historique de Pont-Audemer

     

     

     

    1. Eglise Saint-Ouen: Choeur de style Roman du XI ème siècle. Le reste date des XV ème et XVI ème siècles. Beaux vitraux du XVI ème siècle de style Renaissance. Portail de style Gothique.

    2. Eglise Saint-Germain: Elle date du XI ème siècle, remaniée au XIV ème siècle. De style Roman à l'extérieur. Tour de style Roman dont les arcades ont été restaurées au XIX ème siècle en style Gothique. Clocher du XIII ème siècle.

    3. Les Canaux: Nombreux bras de rivières, certains bordés de quais. La Risle est navigable en amont de Pont-Audemer. Nombreux petits ponts d'où l'on découvre de pittoresques perspectives anciennes.

    4. Maisons anciennes: Très nombreuses encore malgré les bombardements de la seconde guerre mondiale. Rue Sadi Carnot, maison du XV ème siècle et quelques vieux logis du XVIII ème siècle. Rue Paul-Clémenceau, plusieurs maisons à colombage et perspective du pont du ruisseau des « pâtissiers ». Impasse de l'Epée et Cours Cassel.

     

     

  • Villes de Normandie: Pont-Audemer

    La ville doit son nom à un leude franc, Aldemarus ou Oldemar qui fit construire un pont sur la Risle au IX ème siècle. La ville devint alors un noeud de communications avec ses artisans tanneurs, et plus tard ses papetiers.


    Le port prit une place importante lors de la conquête de l'Angleterre par Guillaume II de Normandie dit le Conquérant par la suite.


    De nombreux religieux y habitèrent: Carmes, Carmélites, Ursulines, Cordeliers.


    La Venise Normande est sillonnée par plusieurs bras de la Risle bordée de vielles maisons pittoresques qui sont parfois d'anciennes tanneries.


    Ne manquez pas de visiter l'Eglise Saint-Ouen, pour l'essentiel construite au XV ème et XVI ème siècles. Au riche décors sculpté de ses grandes arcades, s'ajoute une quinzaine de vitraux superbes du XV ème siècle et aussi des vitraux type Renaissance et complétés par des fenêtres dues au maître-verrier Max Ingrand.


    La bibliothèque est une des plus riches de Normandie pour les Livres anciens. Le Musée, la place de la Ville et les maisons anciennes témoignent d'un riche passé.


    A l'extrémité de la ville, l'église de Saint-Germain-Village vaut le détour en raison de son architecture en partie romane et du vitrail qui raconte des épisodes de la vie de Saint Germain d'Auxerre.