Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pommiers

  • Extrait d'Arcadie de Bernardin de Saint-Pierre

    Bernardin de Saint-Pierre est né au Havre. 

     

    La belle Thétis, jalouse de ce qu'à ses propres

    noces Vénus eut remporté la pomme qui était

    le prix de la beauté, sans qu'on l'eût admise

    à la concurrence, résolut de s'en venger. Un

    jour donc que Vénus, descendue sur cette

    partie de rivage des Gaules, y cherchait des

    perles pour sa parure et des coquillages pour

    son fils, un Triton lui déroba sa pomme,

    qu'elle avait mise dans un rocher, et la porta

    à la déesse des mers. Aussitôt Thétis enterra

    les pépins dans les campagnes voisines pour

    y perpétuer le souvenir de sa vengeance et

    de son triomphe.

     

    Voilà, disent les Gaulois, la cause du grand

    nombre de pommiers qui croissent dans nos

    pays et la beauté singulière de nos filles.

  • Culture de Normandie:Poème "Nos Vieux Pommiers"

    Paroles de E.Dior

     

    Nos vieux pommiers de Normandie

    Au mois de Mai, charment les coeurs

    Quand la nature est reverdie

    Ils sont poudrés de blanches fleurs

    Ainsi qu'aux jours des hyménées

    Tout est joyeux dans les sentiers;

    Sous le soleil des matinées

    Qu'ils sont jolis nos vieux pommiers

     

     

    Nos vieux pommiers de Normandie

    Vont se couvrir de fruits dorés,

    Que le beau gars et son amie

    Iront gauler dans les grands près,

    Depuis Adam il n'est point d'homme

    Qui n'ait voulu s'en rassasier

    Nous irons tous croquer la pomme

    A l'ombre de nos vieux pommiers

     

     

    Et l'an prochain en Normandie

    Nous boirons tous le cidre doux;

    Il fait s'enfuir la maladie,

    C'est la gaité qui vient chez nous.

    Nous chanterons, l'âme ravie,

    Le grand mousseux de nos fermiers;

    S'il fait aimer toute la vie,

    C'est grâce à vous vieux pommiers.