Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pommes

  • Extrait d'Arcadie de Bernardin de Saint-Pierre

    Bernardin de Saint-Pierre est né au Havre. 

     

    La belle Thétis, jalouse de ce qu'à ses propres

    noces Vénus eut remporté la pomme qui était

    le prix de la beauté, sans qu'on l'eût admise

    à la concurrence, résolut de s'en venger. Un

    jour donc que Vénus, descendue sur cette

    partie de rivage des Gaules, y cherchait des

    perles pour sa parure et des coquillages pour

    son fils, un Triton lui déroba sa pomme,

    qu'elle avait mise dans un rocher, et la porta

    à la déesse des mers. Aussitôt Thétis enterra

    les pépins dans les campagnes voisines pour

    y perpétuer le souvenir de sa vengeance et

    de son triomphe.

     

    Voilà, disent les Gaulois, la cause du grand

    nombre de pommiers qui croissent dans nos

    pays et la beauté singulière de nos filles.

  • Poème d'Alfred Noël consacré aux Pommes

    Amis, soyons des hommes:

    Tous à la fois

    Chantons nos belles pommes

    A pleine voix...

    Tant que le normand vivra

    Pomme, pomme

    Chante, chante

    Tant que le Normand vivra

    Pomme,pomme chantera.

  • Cuisine de Normandie:Croque camembert pommes et calvados

    Pour 6 Personne(s)

    Temps de préparation : 10 min
    Temps de cuisson : 8 min
    Temps de repos :

    Ingrédients

    pour Croque camembert pommes et calvados
    1,5 pomme
    4 c. à soupe de calvados
    120 g de beurre
    1 camembert

    Préparation

    pour Croque camembert pommes et calvados
    Préchauffez le gril du four.

    Lavez les pommes, coupez-les en quatre, retirez coeurs et pépins puis émincez-les en fines lamelles.

    Versez le calvados dans un petit plat à four et mettez-y les pommes à macérer quelques min.

    Beurrez les tranches de pain de mie puis tartinez-en six de lamelles de camembert, ajoutez une belle couche de lamelles de pommes se chevauchant et recouvrez les croques avec les 6 autres tartines beurrées.

    Passez-les sous le gril quelques minutes de chaque côté.

    Astuces pour Croque camembert pommes et calvados
    Beurrez très légèrement les deux faces extérieures des croques et faites-les cuire dans une poêle à revêtement antiadhésif quelques min de chaque côté jusqu'à ce que chaque face soit bien dorée, ils seront ainsi plus moelleux.

  • Cuisine de Normandie:Mousse aux pommes et calvados

    Recette facile Pour 4 personnes :

    6 pommes

    5 cl de calvados

    2 blancs d'oeufs

    2 cuillère à soupe de raisins secs

    2 cuillère à soupe de miel liquide

    1 cuillère à soupe de sucre

    speculoos en miettes

    Préparation : 10 mn

    Cuisson : 15 mn

    Repos : 15 mn

    Temps total : 40 mn





    Préparation



    1-Faire mariner des raisins secs dans du calvados pendant 6 heures (15 minutes suffisent pour un dessert éclair). Faire une compote de pomme. Couper 6 pommes en quartiers, les faire cuire à la vapeur pendant 10 minutes. Mixer. Battre 2 blancs d'oeufs en neige. Mélanger délicatement les raisins avec les pommes. Puis, ajouter les blancs en neige. Ajouter éventuellement un peu de miel. Faire un caramel au calvados avec du sucre, de l'eau de cuisson, des pommes et le calvados dans lequel les raisins ont mariné. Sinon, préférer du caramel tout fait.



    2-Dresser dans des verrines en alternant caramel, mousse aux pommes et speculoos en miettes.

  • Les alcools normands, boissons médiévales venues des pommes!

    par Caroline et Thibault

    Outre ses fromages (voir l'article sur les fromages normands) et ses vaches laitières, la Normandie est aussi le pays de la Pomme. on y trouve quatre cents variétés et une production intense.

    Contrairement aux idées reçues, la pomme de table représente 90% de la production des vergers arboricoles normands contre 10% pour la pomme à cidre, mais qui à elle seule compte pour 50% de la production nationale!

    En 2006, avec plus de cinq cent cinquante hectares de vergers de pommes de table, la région a produit treize-mille cinq cents tonnes de pommes.

    Dans la gastronomie normande, qu'elle soit servie en entrée, en plat principal, en dessert ou comme boisson, la pomme est omniprésente!

    De ce fruit charnu à pulpe homogène, les Normands tirent une boisson légèrement alcoolisée, le cidre; un spiritueux, le calvados; et un alcool apéritif, le pommeau.

    Le cidre

    On raconte que des marins normands ont introduit le cidre au VIème siècle. Ce sont des marins basques qui leur firent découvrir cette boisson légèrement alcoolisée qu'ils produisaient déjà depuis l'Antiquité: le "Syldre" de Byscaie.

    Ce n'est pourtant qu'au XIIème siècle, avec l'invention du pressoir, que le cidre supplanta la cervoise.

    Fabriqué à partir du jus de pommes entières écrasées et fermentées, le cidre peut-être doux, demi-sec ou brut selon la teneur en sucres.

    Au mois de septembre, la fabrication commence par le choix des pommes qui peuvent être douces, aigres ou amères. Elles sont ensuite placées dans le pressoir, empilées en couches séparées d'une toile ou d'un lit de paille et pressées. Le jus qui en sort est appelé le jus du "marc de pomme ou " le moût". C'est lui qui après avoir suivi différents processus chimique donne le cidre: fermentation,  débourbage, clarification, fermentation.

    La maîtrise des différents paramètres confère son niveau de qualité au cidre.

    Le calvados

    On prépare avec le cidre, une eau-de-vie appelée calvados, un alcool normand d'excellence. Communément appelé "calva", cet alcool est obtenu par distillation, une opération consistant à séparer l'eau de l'alcool, puis par vieillissement  à partir d'un cidre d'au moins deux cents espèces différentes de pommes.

    Afin d'obtenir finesse et plénitude; le maître de chai peut réaliser un assemblage d'eau-de-vie d'âges divers et de différents terroir.

    Un petit verre de calvados est traditionnellement servi au milieu du repas festif afin d'effectuer une pause digestive, sous le nom de trou normand. On sert plutôt de nos jours un sorbet à la pomme, arrosé de calvados.

    Le pommeau

    Le pommeau est produit à partir d'un mélange de calvados à l'état pur de deux ans d'âge minimum et de jus de pomme à cidre non fermenté.

    Il doit être conservé dix-huit mois dans un endroit frais avant d'être commercialisé.

    Au goût doux et sucré, cet alcool fut interdit à la vente jusqu'en 1981, date à laquelle les producteurs normands obtinrent une dérogation. Ce n'est qu'en 1986 que les conditions de production du pommeau de Normandie furent définies par décret, puis en 1991 que l'alcool bénéficia d'une AOC.

  • Cuisine Normande:Crêpes à la Normande

    Mélangez dans une jatte, 250 g de farine tamisée, 3 oeufs battus, 50 cl de lait.

    Ajoutez une cuillère à soupe de crème et autant de beurre doux fondu. Relevez avec une pincée de sel et un trait d'un bon calvados.

     

    Laissez votre pâte reposer à température ambiante pendant deux heures.

     

    Pelez puis coupez en lamelles trois pommes. Faites dorer les fruits dans du beurre très chaud, et ajoutez-les à la préparation.

     

    Versez une louche de pâte dans une poêle bien huilée.

    Faites cuire chaque crêpe à feu moyen, et servez-les chaudes et saupoudrées de sucre glace.

  • Sauvons nos fruits locaux

    par Philippe

    2136507660.jpg Les variétés locales de fruits sont intéressantes à plus d'un titre : adaptées aux conditions naturelles locales, souvent savoureuses et robustes , de maturités échelonnées , destinées à de multiples emplois (table, cuisson, boisson, pollinisation…) Elles conviennent particulièrement à l'amateur.  Il existait naguère, dans chaque terroir, des dizaines de variétés différentes pour chaque saison, pour chaque usage. Cette richesse constitue un patrimoine bio-génétique, culturel et technique d'une grande valeur. Hélas ces variétés savoureuses et méconnues disparaissent très vite.