Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

peuples celtes

  • Culture de Normandie:Cotentin,la Légende d'Equinandra

    759px-Esquina-copie-1.jpg

    Esquina, tombeau d'Équinandra et Clodomir, dans l'anse Saint-Martin

    Esquina est un rocher au large de la baie d'Ecuty à Digulleville. Son nom proviendrait d'Equinandra, prêtresse des Unelles au destin tragique.


    La légende

    - 56 avant JC. Les légions romaines envahissent le Cotentin. Malgré la résistance des Unelles, les troupes de Jules César avancent, et les Gaulois, retranchés dans la Hague, décident de sacrifier, par la main de la jeune druidesse Equinandra, le plus jeune enfant de la tribu, celui de leur chef, Viridorix. Mais ce sacrifice est vain, ils subissent une nouvelle défaite. Viridorix, furieux d'avoir perdu la bataille finale et son enfant, se venge sur Clodomir, époux de la prêtresse, blessée durant les combats, en le faisant agoniser toute une nuit sous les yeux d'Equinandra, par l'administration de feuilles vénéneuses sur les blessures.

    Au petit matin, désespérée par la douloureuse mort de son époux, Equinandra demande à son père, le druide Vindulos, de l'enterrer vivante auprès de celui qu'elle aimait, au bout de la baie d'Écuty. Le rocher qui deviendra maritime avec l'érosion des vagues, Esquina, garde depuis la trace dans son nom.