Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

personnages de normandie

  • Personnages de Normandie: Louis-Marie Turreau de Grambouille et de Linière

    Louis-Marie est né à Evreux en 1756. En 1789 après avoir était capitaine d'infanterie pendant la guerre d'Indépendance américaine contre les Anglais. La Convention en fait son généralissime en Vendée de 1793 à 1794, où il s'illustre en organisant les colonnes infernales qui massacrèrent femmes, enfants et vieillards.

     

    Mis en accusation après la chute de Maximilien de Robespierre (encore un noble de robe vu qu'il était avocat), il sera acquitté après avoir produit les ordres écrits et signés par le Comité de Salut Public.

     

    Turreau reprendra du service comme Général sous le Directoire pendant les campagnes de Suisse et d'Italie.

     

    Napoléon le fit baron d'empire en 1804, puis grand-officier de la Légion d'Honneur. En 1810, Napoléon le nomme ambassadeur de France aux Etats-Unis.

     

    La Restauration, peu regardante sur ses crimes durant la première république contre les Vendéens et les Chouans, lui décerne la croix de chevalier de Saint-Louis.

     

    Il se retire alors dans sa propriété de Conches où il meurt en 1816.

     

  • Culture de Normandie:Poème«Impressions-Souvenirs »

    par Sarah

     

    jean-francois_millet_-_langelus.jpg

    Ah, cet « impressionnisme » avec la Normandie...

    De Millet et Monet, naquit ce lumineux

    Et violent ciel de feu, de plaine rebondie

    Qui, du Cap de la Hague arrivait tout joyeux.

     

    Barbey d'Aurevilly décrivait les herbages...

    Voici qu'Arromanches subit son triste sort...

    Et, pour sauver la France aux périlleuses charges

    O combien de Normands ont acceptés la Mort.

     

    O ces plages d'espace où le rêve achemine

    Sa volonté d'agir au bon gré des dormeurs,

    La puissante salve de la vague marine

    Illustre les écrits des poètes d'ardeur.

     

    Et flâner sur la grève, alors qu'en cavalcade,

    Le flot impétueux, monte aux digues d'assaut,

    Risque fort de trouver une nef d'embuscade

    Afin de revenir vers le port au plus tôt.

    Lire la suite

  • Personnage de Normandie:Delacroix à Dieppe

    Delacroix passait ses vacances à Valmont près de fécamp. Plus tard et particulièrement à la fin de sa vie quand il fut malade, il alla souvent à Dieppe accompagné de sa fidèle gouvernante Jenny.

     

    D'abord il aimait la mer, mais il y trouvait surtout la solitude.

     

    «Dieppe est adorable, on n'y rencontre personne! » écrivait-il

     

    Il a pris au jour le jour des notes de ces retraites quelques peu maussades et désabusées mais où l'on retrouve l'œil du peintre.

     

    Le 25 août 1854, il confie dans une lettre:

     

    « J'ai loué un roman de Dumas, et avec cela j'oublie quelquefois d'aller voir la mer. Elle est superbe depuis hier: les vents vont commencer à souffler et nous aurons de belles vagues. Je fais une cuisine excellente. J'ai trouvé dans mon logement un fourneau dans le genre du vôtre, et j'ai pris une passion pour tout ce qui sort de ce fourneau. Quant au poisson et aux huitres, aux tourteaux et aux homards, ils sont incomparables.

    Voilà la vie que je vais mener quelques temps; je ferai sans doute quelque excursions aux environs, mais mon quartier général sera toujours sur le quai Duquesnes. Il faut conjurer comme on peut les fantômes de cette diable de vie qu'on nous a donné, je ne sais pourquoi, et qui devient amère si facilement, quand on ne présente par à l'ennui et aux ennuis un front d'acier. »

  • Personnages de Normandie: Vicq d'Azyr

    Vicq d'Azyr, célèbre médecin et anatomiste du XVIII ème siècle, est le 28 avril 1748 à Valognes où son père était lui-même médecin.


    En 1765, il se rend à Paris pour étudier l'anatomie et la physiologie, puis y enseigne avec beaucoup de succès. Il succède à Antoine Petit, professeur d'anatomie au Jardin du roi, et se passionne pour l'étude des animaux, s'employant à lutter contre les épizooties qui ravagent alors le royaume.


    En 1774, il est reçu à l'Académie des Sciences. Avec son ami Lassonne, premier médecin du roi, il fonde la Société de Médecine, ancêtre de l'Académie de Médecine. Après la mort de Lassonne, Vicq d'Azyr obtient la place de premier médecin de la reine.


    Il meurt prématurément le 20 juin 1794 après avoir laissé d'importants travaux souvent novateurs qu'étudieront ses successeurs au XIX ème siècle.