Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paysages de normandie

  • Patrimoine de Normandie : Château de Chanteloup

     

     

    Non loin de la mer, dans les environs de Bréhal, cette construction féodale a reçut au début du XVIème siècle, des adjonctions ornées d'un décor de style Renaissance.

     

    On y observe des influences italiennes que nous retrouvons en Normandie, aux châteaux de Lasson et de Fontaine-Henry et dans l'abside de l'église Saint-Pierre à Caen.

     

    Le plan, circonscrit par les douves, est de forme polygonal et se ferme autour d'une cour intérieur où s'élève un donjon quadrangulaire. Celui ci fut dérasé sous la Première République en même temps que les deux tours flanquant la poterne.

    Ce sont là les vestiges de l'état précédent du château. Au fond de la cours, le corps de logis datant du XVIème siècle occupe deux côtés du polygone. Il s'appuie à une tour carrée d'où part, à angle droit, l'amorce d'une construction basse. Il est bâti en granit, il n'a qu'un étage surbaissé, au-dessus du rez de chaussée. Un toit modeste le couvre, qui s'interrompt au-dessus du pan coupé de l'aile.

     

    Un certain aspect d'inachèvement en résulte. Tout l'intérêt se porte sur le décor dont l'élégante profusion se localise sur quelques points choisis des façades : encadrements des baies, entablement.

     

    Il s'y lit tout le vocabulaire ornemental de la Première Renaissance : pilastres, candélabres, losanges garnis de feuilles, médaillons, animaux fantastiques.

     

    Le raffinement de ce décor est extrême. Chaque détail est traité pour lui-même et paraît ainsi détaché d'une ordonnance qui vaut moins par l'harmonie des divers éléments qui la composent que par la qualité propre de chacun d'entre eux.

     

    Les portes basses de la tour, la fenêtre de l'aile en forme de tabernacle et ornée de dauphins sont à cet égard caractéristiques.

     

     

    Le château appartenait à Louis d'Estouville qui commanda la garnison du Mont-Saint-Michel pendant le siège des forces britanniques qui a eu lieu au XVème siècle. C'est à son fils Antoine d'Estouville que nous devons la partie de style Renaissance

  • Culture de Normandie: Amour de la Normandie par Olivier Hébert



    par Olivier Hébert

    Amour Normand
    je t'aime mon pays!
    et toute ta nature,
    ruisselante de pluie,
    le sang de ta verdure.

    que j'aime tes couleurs,
    quand l'automne t'habille,
    je savoure ces heures,
    ma belle normandie.

    le bocage tes pommiers,
    où la beauté s'endort,
    sur l'herbe de tes prés,
    l'écrin de tes trésors.

    et tous ces beaux villages,
    d'où la plaine s'élance,
    qui traversent les âges,
    de récoltes, en semences.

    ces chemins de campagnes,
    bordés de haies d'épines,
    qui voient passer les âmes,
    les mains qui te dessinent.

    je t'aime Normandie!
    de légendes, en histoires,
    que content les amis,
    a la flambée le soir.

    de cherbourg à fécamp,
    tes plages, tes falaises,
    comme les conquérants,
    j'ai embrassé ta glaise.

    de la côte au véxin,
    vikings, et bâtisseurs,
    ont brigué en ton sein,
    l'éclat de la grandeur.

    ils t'ont aimé aussi,
    et toute ta nature,
    ils dorment sous la pluie,
    au coeur de ta verdure.

    tes moissons sont finies,
    les feuilles qui s'envolent,
    te couvrent de tapis,
    composés par éole.

    le vent qui vient du nord,
    en poussant les nuages,
    joue pour toi les accords,
    d'un concerto sauvage.

    les couleurs que dieu,
    donne à ce pays,
    illuminent tous ceux,
    qui l'aiment en poésie!

  • Paysages de Normandie: Eglise Saint-Pierre de Menilles


     

    normandie,eure,menilles,vallée de l'eure,église de ménille,paysages de normandie,paysages normands


    L'église de Menilles est une construction en pierre de taille du XVI ème siècle, composée d'une grande nef, flanquée de deux très étroits collatéreaux, d'un choeur en retrait accompagné au sud d'une petite chapelle seigneuriale du début du XIX ème siècle; le collatéral nord se termine à l'est par une chapelle à deux travées.

     

    La chapelle du nord est seule voûtée en pierre sur croisées d'ogives avec petites clefs de style Renaissance.

     

    L'église fut dédiée en 1514, ainsi que l'indique une inscription. Le portail est daté de 1562.

     

    Cinq arcades en tiers point font communiquer la nef et les bas-côtés, les piliers du côté nord sont cruciformes et non munis de chapiteaux. Les arcades du sud paraissent remonter à un édifice antérieur du XIV ème siècle, elles sont à double ressaut et reposent sur des colonnes à chapiteaux à corbeilles de feuillage.

    Les fenêtres du bas-côté nord sont en lancettes à tiers point et trilobées.

    Au nord, deux des piliers cruciformes sont renforcés à l'intérieur par deux arcs boutants en quart de cercle.

     

    Le bas-côté sud plus étroit encore que celui nord et il est éclairé par d'étroites fenêtres cintrées ornées de moulures gothiques.

     

    La tour projetée en façade repose sur deux grosses colonnes toscanes à large piedestal en brique, le rez-de-chaussée de cette travée occidentale est éclairé par des fenêtres de style Renaissance à un meneau.

     

    Le choeur rectangulaire est éclairé par des lancettes trilobées.

     

    normandie,eure,menilles,vallée de l'eure,église de ménille,paysages de normandie,paysages normands

    Le portail occidental en plein cintre est très étudié, les socles des niches ornant son trumeau et les ébrassement ainsi que les contreforts qui flanquent le portail sont décorés de charmants feuillages gracieusement découpés encadrant des écus.

     

    A l'archivolte une série de dais gothiques abritent des figures d'anges tenant les instruments de la Passion. Le remplage de la fenêtre du tympan est de style gothique flamboyant; les dais des niches des ébrasements sont de style Renaissance très accusé.

  • Paysages de Normandie : Château de Fontaine-Henry

    Fontaine-Henry_Facade.jpg

     

    Le château actuel montre l'évolution de l'architecture de la première à la seconde Renaissance Normande.

     

    Le pignon sud date du XV ème siècle et la partie droite de la façade Ouest gardent le souvenir du Gothique.

     

    Les murs, couronnés de balustrades et d'une lucarne ouvragées, se couvrent de croisillons de pierre et de fines courbes et contrecourbes flamboyantes autour des fenêtres à meneaux.

     

    Dans la troisième partie, d'une élégance presque Classique, colonnettes et corniches soulignent sobrement les volumes.

     

    Enfin vient le grand Pavillon datant de l'époque de François Ier. Cet imposant bâtiment carrée, au toit colossal percé d'une impressionnante cheminée, est flanqué sur un angle d'une tourelle et sur l'autre d'une autre tour surmontée d'un immense éteignoir pointu.

     

    Le site officiel : http://www.chateau-de-fontaine-henry.com/index.htm

  • Paysages de Normandie : Le Château de Pirou.

     

     

    normandie, paysage de normandie, château de pirou,

    Faute d'escarpement naturel dominant le littoral et la lande de Lessay, les bâtisseurs du château de Pirou creusèrent un bassin artificiel, d'où émerge cette curieuse forteresse.

     

    Au Moyen-Âge, cinq portes défensives, trois existent toujours, disposées sur un parcours conçu selon une habile stratégie, obligeaient l'envahisseur à exposer le flanc en contournant les hauts remparts crénelés.

     

    À l'est dans la partie la plus ancienne, une tourelle est supportée par un arc de décharge bandé sur un angle rentrant ménagé dans la muraille, selon un système archaïque caractéristique du XII ème siècle.

     

    L'accès au château se faisait par un pont-levis remplacé par un pont en pierre à deux arches enjambant la douve.

     

    La tour carré fut érigée vers le XVème siècle. L'enceinte retranchée abrite deux logis en équerre, érigés respectivement sous Henri IV et Louis XIV.

     

    Après les puissants sires de Pirou, propriétaire du château du XIème au XIV ème siècles. La seigneurie échut à divers nobles normands jusqu'à la Première République.

     

    Au XIX ème siècle, elle fut intégrée à une exploitation agricole. Maintenant elle est restaurée et abrite des spectacles touristiques.

     

    Le site officiel : http://www.chateau-pirou.org/

  • Paysage de Normandie: le Château de Bricquebec

    normandie, cotentin, histoire de la normandie, paysages de normandie, bricquebec


    Le château féodal le mieux préservé du Cotentin, dont les fondations remontent au Xème siècle fut sans cesse remanié jusqu'au XV ème siècle.

     

    Les hautes heures de Bricquebec ont duré du XIème au XIV ème siècles sont dues à la famille Bertrand.

     

    L'enceinte des XIV ème et XV ème siècles est élevée sur une ancienne motte haute de 17 mètres et elle est dominée par un donjon polygonal de 22 mètres qui date du début du XII ème siècle.

     

    normandie, cotentin, histoire de la normandie, paysages de normandie, bricquebec


     

    L'accès principal passe par une poterne percée dans une tour carrée.

     

    L'ancienne salle des chevaliers (actuellement un restaurant) est un vaste bâtiment ouvert par quatre belles arcades ogivales du XIII ème siècle qui comporte des vestiges de style Roman. Elle jouxte une cave voûtée à ciel ouvert, aux piliers alternativement cylindriques et octogonaux, dont les chapiteaux soutiennent un élégant jeu d'ogives

  • Le Château de la Petite Heuze en Seine-Maritime.

    château de la petite heuze, normandie, seine-maritime, histoire de France, histoire de la normandie, paysages de normandie,


    A l’abandon depuis plusieurs années, le château de la Petite Heuze a vu son destin pris en main par une poignée de passionnés.

    Née en 2011,l’Association pour la Renaissance du Château de la Petite Heuze vient d’obtenir son inscription à l’inventaire des Monuments Historiques et une subvention du ministère de la Culture pour le bâchage de la toiture. désormais hors d’eau, ce château XVIIème siècle sera animé par l’association pour le faire découvrir au public.

     

    www.lechateaudelapetiteheuze.fr

  • Village de Normandie: Ry

    Une rue principale qui se rétrécit et s'élargit de nouveau après avoir traversé le Crevon, des devantures discrètes qui se font face avec une apparence de prospérité tranquille. Rien dans ce village et sa vallée paisible n'évoque le malheur ou le scandale.

     

    Pourtant en 1854, comme l'atteste une pierre tombale du cimetière, la fin tragique d'une jeune femme fut sûrement au centre de toutes les conversations. Delphine Couturier, la femme jeune et jolie du docteur du village, avait une liaison avec un gentilhomme campagnard du coin; chaque jour, elle quittait furtivement sa maison pour le rejoindre chez lui, au Manoir de la Huchette.

    Si le sort malheureux de Madame Couturier, qui s'empoisonna lorsqu'elle se sentit perdue.

     

    Cette triste histoire est parvenue aux oreilles de Gustave Flaubert qui écrira son célèbre roman «Madame Bovary »

     

    Les habitants de Ry ont su mettre à profit cette triste histoire; des visites guidées mènent à sa maison et les visiteurs examinent avec curiosité la barrière par laquelle Delphine Couturier se glissait hors du jardin.

     

  • Village de Normandie: Beuvron en Auge.

     

    Beuvron, village de contes de fées, offre un excellent exemple du patrimoine normand. Dans les années 1970, un maire a favorisé la rénovation du patrimoine local du bourg et des alentours.

     

    On peut voir un ensemble de manoirs, auberges et fermes à colombages remontant au XV ème siècle.

     

    La place du marché comporte une très belle halle.

     

    La rue principale et la place regroupent un ensemble remarquable de maisons traditionnelles normandes qui attire de nombreux visiteurs venus de toute la Normandie et d'ailleurs.

     

    En octobre, la fête du cidre mérite une visite, mais tout au long de l'année, les nombreux panneaux placés sur le bord des routes incitent le visiteur à faire l'école buissonnière au hasard des chemins herbeux; en les explorant, on s'imprègne de l'esprit mystérieux des lieux.

  • Village de Normandie: Vauville.

     

    Le promeneur malmené par le vent sur le Nez de Jobourg rejoindra avec soulagement les rivages plus sereins qui s'étendent vers le sud. Là donnant sur une large baie, Vauville, se blotti dans un écrin de fougères et de bruyères.

     

    Un vallon profond amène à un ruisseau d'eau douce jusqu'à une lagune, jadis propriété du Prieuré se trouvant sur une colline derrière le village.

     

    Richard de Vauville, petit-fils de Guillaume de Vauville, fonda ce prieuré en 1147, il est dédié à Saint-Michel.

     

    Vauville, Cotentin, Paysages de normandie, paysages normands, Richard de Vauville, église saint-martin, prieuré saint Michel,

     

    Il construisit aussi un puissant édifice défensif. Plus tard, un autre château fut construit au même emplacement en incorporant, l'ancien donjon et son escalier à vis. Ce château fut achevé au début du XVII ème siècle. Il affiche un petit air écossais qui se marie à ravir avec la bruyère. Le jardin de ce château vous réservera, quant à lui, une surprise dépaysante: il est composé d'espèces végétales rares et délicates provenant pour la plupart de l'hémisphère Sud.

     

    L'église est dédiée à Saint-Martin, elle date du XII ème siècle (comme le prieuré Saint-Michel).On peut voir à l'intérieur de jolis fonts baptismaux et quelques statues polychromes.

    Vauville, Cotentin, Paysages de normandie, paysages normands, Richard de Vauville, église saint-martin, prieuré saint Michel,

     

    Un charme discret émane de la rue principale avec ses vieilles maisonss au rude appareil de pierre, ses fleurs et son ruisseau traversé par plusieurs passerelles.