Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paysage normand

  • Village de Normandie: Saint Just de Longueville

     

     

    saint just,normandie,eure,vernon,saint just de lonsgueville,paysage normand,histoire de la normandie,patrimoine normand



    La première mention du village est attestée vers 1025 sous le nom de
    Sancti Justi, puis en 1293, sous celui de Saint-Just-de-Longueville.

    Vers 1020, le duc Richard confirme aux moines de Jumièges les églises de Saint-Marcel et de Saint-Just ; le patronage dut passer plus tard à l'abbaye de Fécamp.

    Avec la commune voisine de Saint-Marcel, Saint-Just formait le territoire de Longueville, étendu le long de la Seine et réputé pour ses vignes ; les actes anciens comportent de nombreuses mentions de vignes et de muids de vins (les vignes ont subie beaucoup de dégâts à cause du phylloxera et donc ont disparu au début du XX ème siècle) . Les autres ressources sont apportées par les céréales, les arbres fruitiers et deux moulins.

     

    saint just,normandie,eure,vernon,saint just de lonsgueville,paysage normand,histoire de la normandie,patrimoine normand


    saint just,normandie,eure,vernon,saint just de lonsgueville,paysage normand,histoire de la normandie,patrimoine normand

    saint just,normandie,eure,vernon,saint just de lonsgueville,paysage normand,histoire de la normandie,patrimoine normand



    Du
    XVesiècle auXVIIesiècle, la seigneurie de Saint-Just appartient à la famille de Croismare ; auXVIIIesiècle, la famille de Savary devient propriétaire du château. AuXIXesiècle, le domaine passe dans le patrimoine de la famille d'Albufera. Les deux autres fiefs sont ceux de Cornehaut et de La Harelle.OldegliseN.jpg

    Saint-Just est traversé par la route médiévale de Saint-Pierre-d'Autils à Saint-Marcel, autrefois dénommée chemin royal, puis au XVIIIe siècle chemin des Chartreux. En 1830, Charles-Ambroise Choderlos de Laclos, fils de l'auteur des Liaisons dangereuses, devient maire de la commune.

     


  • Paysages de Normandie : Château de Fontaine-Henry

    Fontaine-Henry_Facade.jpg

     

    Le château actuel montre l'évolution de l'architecture de la première à la seconde Renaissance Normande.

     

    Le pignon sud date du XV ème siècle et la partie droite de la façade Ouest gardent le souvenir du Gothique.

     

    Les murs, couronnés de balustrades et d'une lucarne ouvragées, se couvrent de croisillons de pierre et de fines courbes et contrecourbes flamboyantes autour des fenêtres à meneaux.

     

    Dans la troisième partie, d'une élégance presque Classique, colonnettes et corniches soulignent sobrement les volumes.

     

    Enfin vient le grand Pavillon datant de l'époque de François Ier. Cet imposant bâtiment carrée, au toit colossal percé d'une impressionnante cheminée, est flanqué sur un angle d'une tourelle et sur l'autre d'une autre tour surmontée d'un immense éteignoir pointu.

     

    Le site officiel : http://www.chateau-de-fontaine-henry.com/index.htm

  • Village de Normandie: Ry

    Une rue principale qui se rétrécit et s'élargit de nouveau après avoir traversé le Crevon, des devantures discrètes qui se font face avec une apparence de prospérité tranquille. Rien dans ce village et sa vallée paisible n'évoque le malheur ou le scandale.

     

    Pourtant en 1854, comme l'atteste une pierre tombale du cimetière, la fin tragique d'une jeune femme fut sûrement au centre de toutes les conversations. Delphine Couturier, la femme jeune et jolie du docteur du village, avait une liaison avec un gentilhomme campagnard du coin; chaque jour, elle quittait furtivement sa maison pour le rejoindre chez lui, au Manoir de la Huchette.

    Si le sort malheureux de Madame Couturier, qui s'empoisonna lorsqu'elle se sentit perdue.

     

    Cette triste histoire est parvenue aux oreilles de Gustave Flaubert qui écrira son célèbre roman «Madame Bovary »

     

    Les habitants de Ry ont su mettre à profit cette triste histoire; des visites guidées mènent à sa maison et les visiteurs examinent avec curiosité la barrière par laquelle Delphine Couturier se glissait hors du jardin.

     

  • Paysage de Normandie: Derrière la plage, le marais.

    Les deux îles de Saint Marcouf annoncent les plages du Débarquement. Quelques chars et half-track sont encore présent à Utah Beach, ils sont de la 2ème DB Française qui a débarqué simplement en août 1944. On peut suivre les bornes de la voie de la Liberté qui relie Sainte-Mère l'Eglise à Bastogne.

     

    À morte eau, ces plage mouillées où le ciel se reflète sont envahies par les chars mais à voile cette fois.

     

    Derrière Utah Beach, miroite un des plus étonnants paysages de France: les Marais de Carentan. Ces terres mouillées, qui représentent pourtant la partie sud de la presqu'île du Cotentin, comprennent un étrange pays pâturé, veiné de rivières: l'Aure, la Vire, la Taute, la Douve. L'homme a séparé les champs grâce à des limes. Sur les battures, les limes sont plantées d'un bocage d'ormes, de tilleuls, de noisetiers et de chênes.

     

    L'hiver, le marais est blanc, un miroir d'eau qui givre à peine. Sur le plain se dressent de beaux manoirs et dans les creux on peut voir des masures en torchis ocre.

     

    Deux auteurs normands ont écrit sur ce marais:

     

    d'abord Barbey d'Aurevilly: « Avez-vous jamais, vous qui lisez ces pages, voyagé à travers ces marais du Cotentin qu'on a essayé de décrire et qui sont assez vastes pour que seulement les traverser puisse vous paraître un voyage » source: ''Ce qui ne meurt pas''

     

    puis Jean de La Varende: « cette lagune qui semble s'être élevée lentement, souterrainement, du sol lui-même »

  • Paysage de Normandie: Le château du Vaurouy

     

    il est situé sur la commune de Duclair.

     

    Le château de Vaurouy est au nord-ouest de Duclair, à la limite de la forêt de Maulévrier. Il a été entièrement construit en pierre calcaire.

     

    Deux ailes, légèrement en saillie et un avant-corps surmonté d'un fronton triangulaire animent une façade qui aurait pu être monotone.

     

    L'ensemble à le charme des édifices du XVIII ème siècle.

     

    Cette demeure a principalement été celle des Boyvin, parlementaires normands, puis des Cottard et des Cabeuil, un des membres de cette famille a été échevin à Rouen au XVIII ème siècle.

     

    c'est un château privé.  

  • Paysage de Normandie:Le Manoir du Catel.

     

     

    Il est situé sur la commune d'Ecretteville-les-Baons (seine-maritime).

    manoir du catel2.jpg

    Cette forteresse, venue tout droit du Moyen-Âge, a fait l'objet d'une restauration de grande qualité.

     

    Érigé en silex taillés avec chaînes d'angles appareillées. Le manoir du Catel a été construit sous Richard de Treigots, dixième abbé de Fécamp.

     

    La tour d'angle, au sud-ouest, a retrouvé toute sa splendeur.

    La construction était jadis entouré de douves que franchissait un pont-levis.

     

    La barbacane en pierre vient de recouvrer son éclats. Ses contreforts puissants rappellent tout à fait ceux des églises et cathédrales de style Gothique.

     

    Les murs sont épais et un escaliers à vis conduit à la salle d'audience où se déroulaient les procès et jugements. Dans toutes les pièces de l'étage, il subsiste plusieurs larges et belles cheminées à colonnettes.

    en savoir plus le site du château.  

  • Promenade dans Barentin le 11 mars 2012

  • Paysage de Normandie: Phare de Ouistreham

    Paysage de Normandie: Phare de Ouistreham

    14_Le phare d'Ouistreham 2004.jpg

    Un premier phare avait été construit en 1886. Le phare actuel a été commencé en 1904 et inauguré en 1905.

     

    Il est établi à la jonction de l'Orne et du canal de Caen à la mer, non loin de l'usine hydraulique.

     

    Il est haut de 38 mètres, il comporte 172 marches pour accéder à son sommet. En 1911 il a été doté d'une lampe à incandescence au pétrole.

    phare ouistreham.jpg

    Maintenant c'est une lampe halogène de 650 watts qui l'équipe. Il a été automatisé seulement en 1993. Son feu à éclats blancs éclaire toutes les 4 secondes jusqu'à 35 kilomètres en mer.

  • Paysage de Normandie: Eglise de Villedieu-les-Poëles

     

    église de villedieu.jpg

    Elle est dédiée à Notre-Dame 

    C'est un vaste édifice possédant une triple nef, un transept à la croisée duquel s'élève une haute tour carré très décorée et un choeur aussi long que la nef, flanqué de bas-côtés et que termine une abside polygonale.

     

    À l'intérieur, des piles rondes sans chapiteaux reçoivent la pénétration d'arcs à profil prismatique.

    villeudieu 2.jpg

    L'époque de construction est pour une grosse partie le XV ème siècle. Les piles de la nef furent reconstruites au XVII ème siècle. Les voûtes ont été reconstruites au XIX ème siècle.

  • Paysage de Normandie: Phare du Cap Lévi

    phare du cap lévi.jpg

    Mis en service en 1858, le phare est une tour carrée en pierre de taille surmontée d'une tour semi-cylindrique. Il est électrifié en 1937. Il est détruit en 1944. En 1947, il est reconstruit.

     

    Les quatre faces de la tour sont en granit rose et sont incurvées.

     

    Il a été automatisé en 1975.

     

    Ce phare est équipé aujourd'hui d'une lampe halogène de 650 watt produisant un feu à éclat rouge toutes les 5 secondes. Sa portée est de 20 milles nautiques.