Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

patrimoine industriel

  • Circuit du patrimoine industriel de Charleval

    source: Plaquette du Pays du Vexin Normand. 

     

    1. Le cimetière de Charleval: face au premier, un cimetière de type paysager a été crée en 1992. il a la particularité d'avoir une densité de monuments modérés, une organisation en petites unités fédérées par des plantations de haies et de massifs d'arbustes et arbrisseaux.

    2. Usine du Pont de l'Andelle: Vers 1820 le moulin à foulon est racheté par Jean Chardon qui crée une filature à cet emplacement. L'ensemblement des établissement est ensuite acquis par la famille Grancher. En 1880, le mariage de Liliane Grancher permet de constituer la base physique de l'entreprise actuelle. En 1910, la société est gérée par Outhenin-Chalande. En 1936, la famille Réquillart reprend le complexe industriel.

    3. Salle Charles IX: En 1572, le roi Charles IC, séduit par la vallée, projette la construction de son château. Deux ans plus tard sa mort interrompt son projet. Il reste aujourd'hui quelques traces du pavillon provisoire. L'actuelle salle des fêtes où trône en son milieu la cheminée monumentale sert de grange dès le XVII ème siècle. L'aile droite du château, appartient aujourd'hui à un particulier.

    4. Rue du Docteur Conseil: Né à Charleval, léopold Conseil part exercer à Tunis. Il démontre que le pou est le vecteur du Typhus et expérimente le premier sérum anticholérique. Il succombe du typhus le 6 décembre 1934.

    5. Rue Louis Réquillart: Louis Réquillart a été mortellement blessé par un soldat allemand en février 1944 pour lui avoir demandé de ne pas tirer sur des poissons avec une arme à feu dans l'Andelle.

    6. Linandelle: L'usine est située sur un site connue depuis le XV ème siècle sous le nom de « Les Jardins». Une fonderie d'or y est installée en 1770. les activités s'y succèdent: moulin à moudre le blé, filature mécanique, usine d'indiennes... En juin 1845, les frères Peynaud acquièrent le site. En 1871, à la mort d'Edmond Peynaud, son fils Armand lui succède. Son mariage avec Liliane Grancher, héritière des usines du Pont de l'Andelle, permet de constituer la base physique du site tel qu'on le connait aujourd'hui. Il reste aujourd'hui une entreprise de tissage qui continue le passé industriel.

    7. Cité Réquillart: Dans les grands jardins, les premières extensions débutent au XIX ème siècle, par le percement de la rue du Dr Conseil et la construction d'un habitant ouvrier. Leurs développements correspondent au renouveau de l'essor industriel.

    8. La Gare: La ligne de chemin de fer Gisors-Pont de l'Arche est mise en service le 28 décembre 1868 par la compagnie de chemin de fer de Pont de l'Arche. Cette ligne est encore en service et dessert la Générale Sucrière d'Etrepagny. La construction de la ligne Charleval-Serqueux est réalisée en 1905, le trafic a cessé en 1969. la gare a gardé son emplacement actuel. La voie a été démontée.

     

  • Histoire de la Normandie:Dieppe, un grand port

    A la fin du siècle dernier le port de Dieppe reçoit des navires de 1200 tonneaux et peut contenir 150 bâtiments de 60 à 600 tonneaux et autant de bateaux de pêche.

    On y pratique la pêche à la morue , au hareng, au maquereau et au merlan.

    Le quai Henri IV et la gare maritime bordent l'avant-port.

    Le nom du bon roi Henri fut donné au quai sans-doute pour rappeler la victoire qu'il remporta en 1589 à Arques (localité voisine) sur l'armée du Duc de Mayenne.