Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

par monts et merveilles de normandie

  • La Normandie et les normands par La Varende

    Source: « Par Monts et Merveilles de Normandie » de Jean de La Varende


    Géographiquement, la Normandie se présente comme une terre littorale profonde. Sa lumière lui vient des rives et des plages. Elle est très diverse, et néanmoins, elle se caractérise partout; elle peut rappeler la Picardie, la Bretagne, le Marine, mais elle restera la Normandie, par un accord obtenu entre le relief, la végétation, le bétail, la maison, l'habitant.


    Presque touts nos rivières sont des fleuves côtiers. Elles se rendent droit à la mer. Elles sont issues des grands massifs forestiers qui couronnent la province et en forment le château d'eau. Elles vont rapides, toujours au plein et présentent cette particularité de couler au ras de la prairie. Les rivières, ici, ne se dissimulent pas, ne se recouvrent pas de berges touffues et creuses. De longs et très anciens travaux les ont, pour la plupart soumises; la rivière est partout corsetée et prête à servir.


    Le Normand édifie de son adolescence à sa mort, et beaucoup meurent avec des plans plus ou moins compliqués ou plus ou moins fastueux sur leur lit d'agonisant. De cette province le maître-mot serait « construire ». Le Normand est un des êtres les plus imaginatifs du monde, avec cette particularité qu'il ne rêve que pour réaliser.