Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nouvelle

  • Culture de Normandie: A note éfant

     

    D’pis qu't'es parti d'cheu nous, ch'est triste.
    V'là bientôt eune annèye qu'tu nos a quittés pou aller aveuc ceusses qui parlent tout douchement aveuc l'accent et pis qui sont poussés pa un vent calme.
    Est tè qu'a voulu cha emprès qu't'es r'venu d'vacanches. T'avais qu'cha en têïte: quitte note biao pays pou aller au soleil. Est vrai itou que l'iaoe qui vos teumbe d'sus toute l'annèye est pin gai eune toute. On a beau aimer sa mé, san pé, sa famille, l'climat cha compte itou.
    T'as l'ai bié cotent su ta lette, est pépête pou nous rachurer. Enfin, si t'es cotent, tant mieux pour tè et pis là-bas tu vas toujou ête mouins fatillè, quatre heu d'travail par jou cha peut aller, cha tue pin san bonhomme, i faut bié avé un ptieu d'temps pour digérer l'pastis!
    La pétite qu'tu no pâle, est-i eune payse, où qu'tu l'as trachèye ! A deut ête toute bazanèye aveuc eune tignache toute noué. Enfin, est tè qui l'as choisie, pourvu qu'a t'rende hueux.
    V'là man gars, c'qu'on avait à t'die, la mé et tan pé, on pense bien à tè, on t'aime toujou autant, la vie cotinue, l'boulot cha manque pas, d'temps en temps un p'tieu d'bécane pou t'ni la forme...
    Des nouvelles du pays ? Bonnes pis mauvaises. C'mmenchons toujou pas les bonnes: l'équipe de foute caracole en têïte, à la cache, on a tiré six biaos lieuves en eune seule fais ! Tan cousin Hilaire est r'chu à san baccalauréat, qu'eu cerveau ! Les vésins ont gagné au loto, à c'qu'i paraît, une grosse somme, l'ergent va toujou à l'ergent !
    La pétite Denise qu'tu caôsais est partie itou vive en concubinage aveuc un horsain, mais a cotinue à v'ni vaie ses parents, l'gars à l'ai bié gentil.
    A c't'heu, les mauvaises nouvelles: l'pé Ulysse no a quittè à la suite d'eune chose qui y a passè pa la têïte, i s'est pris pou Tarzan mais la corde a t'nu bon.
    L'vésinage, à drète, toujou pin facile, oco, hié, i nos ont d'mandè d'couper eune branque d'note biao pommier, i paraîtrait qu'cha leu bouche la vue.
    I va faller oco r'vaie maître Duboc pou qu'i les r'mette dans l'dret qu'min !
    Et pis li, si on y disait eud démoli sa cabane à viax qui nos ombrage note belle véranda ?
    On a biao die, cha soulage d'caoser à s'n'éfant, mêïme quand il est louin d'cheu nous.
    Boujou à la pétite, ta mé et tan pé qui t'boujoutent fort.