Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

normands

  • Traditions de Normandie:Nouvelles litanies Normandes

    Nouvelles litanies normandes des garçons à marier

    (à réciter pied nus, à l'époque de la pleine lune, au lever et au coucher du soleil)

    Par Caroline

     

    Saint Didier, je veux me marier.

    Saint Florentin, que ce soit demain.

    Saint Léandre, je ne peux plus attendre.

    Saint Eperdu, j'ai trop attendu.

    Saint Léger, qu'elle ait sa fleur d'oranger.

    Saint Christine, qu'elle ait la jambe fine.

    Sainte Eugénie, qu'elle soit bien fournie.

    Sainte Cunégonde, qu'elle soit blonde.

    Sainte Opportune, qu'elle soit brune.

    Saint Adrien, cela ne fait rien.

    Saint Léon, pourvu qu'elle ait du pognon.

    Saint Thomas, qu'elle ne me trompe pas.

    Saint Hilaire, qu'elle ait du caractère.

    Sainte Alice, qu'elle m'obéisse.

    Saint Simon, qu'elle ne dise jamais non.

    Saint Fabien, qu'elle m'aime bien.

    Saint Isidore, qu'elle m'adore.

    Saint Cyprien, je lui rendrai Bien.

    Saint Anatole, qu'elle ne soit pas folle.

    Saint Eloi, que de moi!

    Saint Joachim, je veux faire une fin.

    Saint Benoit, ayez pitié de moi.$

    Sainte Madeleine, qu'elle s'amène.

    Saint Médard, sans retard.

    Saint Perpétu, je n'y tiens plus.

     

    Nouvelles litanies des filles normandes à Marier

    ( à réciter plusieurs fois sans s'arrêter )

    Sainte Marie, faites que je me marie.

    Sainte Sylvie, j'en ai bien envie.

    Sainte Claire, avec le fils de not'maire.

    Saint Gervais, avec not'juge de paix.

    Saint Clément, avec le receveur d'enregistrement.

    Saint Didier, avec l'agent voyer.

    Saint Ester, avec le notaire

    Saint Lucien, avec le musicien

    Saint Firmin, avec le sacristain

    Saint Marcel, avec le maître d'hôtel.

    Saint Clotaire, avec not'propriétaire.

    Saint Léon, avec le mitron.

    Saint Cloud, donne moi un époux.

    Saint Gaston, qu'il soit beau garçon.

    Saint Gratien, qu'il se porte bien.

    Saint Grégoire, qu'il fasse bien son devoir.

    Saint Théodore, faites qu'il m'adore.

    Sainte Charlotte, que je porte la culotte.

    Saint Bernard, qu'il ne soit pas bavard.

    Saint Gaëtan, qu'il m'aime tendrement.

    Sainte Brigitte, envoyez le moi vite.

    Saint Godefroy, cela se conçoit.

    Saint Fortuné, envoyer le sans tarder.

    Sainte Renée, je suis très pressée.

    Sainte Catherine, je compte sur votre Bonté divine.

  • Histoire de la Normandie:Traces scandinaves en Normandie


    source: Cahiers du GRHIS. Identité et pratiques sociales Université de Rouen en 2001.

    codeISBN: 2-88775-309-3.

    Traces scandinaves dans les vocabulaires de Normandie

    par René Lepelley


    Que pouvons-nous trouver aujourd'hui comme traces des invasions scandinaves qui ont donné, au Xème siècle,

    un nouveau visage à ce qui est devenu la Normandie? Sans doute beaucoup de choses, mais nous

    nous limiterons au domaine linguistique pour faire apparaître les catégories de mots qui ont pu se conserver au long des siècles dans l'écrit ou dans l'oral de populations qui étaient majoritairement de culture et de langue romanes.

    Ces mots, nous les trouvons dans trois catégories lexicales: la première concerne les anthroponymes qui se sont conservés,non pas individuellement comme noms de personnes, mais à l'intérieur de toponymes d'aujourd'hui.

    La seconde concerne les noms communs qui ne se sont conservés eux aussi que comme éléments de noms propres toponymiques.

    Enfin la troisième concerne les noms communs, adjectifs et verbes qui sont toujours vivants aujourd'hui dans les patois/et ou dans le français régional de Normandie.

    Lire la suite