Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

norman die

  • Ecrivains de Normandie: Lucie Delarue-Mardrus

    Lucie Delarue-Mardrus écrivain et poète, est née à Honfleur, le 3 novembre 1874. Elle partage son enfance entre sa ville natale, la « Seine et Oise » et Paris.

     

    Elle n'a que cinq ans quand elle écrit ses premiers poèmes en français et en anglais. A dix ans, elle chante, joue du piano, fait de la peinture et de la sculpture, d'où le surnom que lui donne son père Mademoiselle Quat' z' arts.

     

    Elle est également brillante en français, en latin, en grec et devient bachelière en 1891.

     

    Elle ressent très tôt l'appel des contrées lointaines, mais dédie ses premiers poèmes à Honfleur et à la Normandie.

     

    A Paris, cette jolie et jeune femme à la mode, talentueuse, férue de belles voitures, séduit le docteur Mardrus, brillant orientaliste qui va l'entraîner en terre d'Islam, où elle se passionne pour la langue arabe.

     

    D'ailleurs, elle traduit en collaboration avec son marie, «Les Milles et Une Nuits ».

     

    Sa terre ancestrale lui manque cruellement et l'aventurière rentre en Europe.

     

    L'artiste renoue alors avec la musique et la peinture, mais l'écriture de roman la tente de plus en plus. Elle publie d'abord une autobiographie avec « Le Roman des six petites filles » puis après elle écrit un hommage au rivage Normand avec « L'Ex-Voto »

     

    Puis une soixantaine de romans suivent où l'auteur ne craint pas d'exprimer ses propres idées. Les années 1930 lui apportent bonheur et gloire. Malheureusement son mari, le Docteur Mardrus meurt, et Lucie plonge dans un abîme de solitude qui la conduit droit à la tombe. Elle meurt en 1945, au lendemain de la Libération.