Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

moines

  • Histoire de Normandie: Sécheresse en 1637

     

     

    En mai 1637, dans le Cotentin, la sécheresse qui sévissait depuis plusieurs mois menaçait le peuple de famine.

     

    Le 10 mai, les moines du Mont Saint-Michel décidèrent de promener le chef de Saint Aubert, tout autour du rocher: après les vêpres, les monies portèrent la saint relique suivis de la population et demandèrent au saint d'intercéder en leur faveur ou comme le dit une chronique de l'époque: « Le tout pour implorer de Dieu de la pluye pour arroser les biens de la terres qui périssoient tous; chose admirable que, cette procession faicte, il pleut abondamment toute la semaine, à midy et à minuit de chascun jour. »

     

    Le prodige fut si spectaculaire, qu'on n'hésita pas, l'été 1648, à implorer l'intercession de Saint Aubert pour la cause inverse! On procèda sous une pluie battante qui avait déjà ravagé une bonne partie de la récolte; le temps devint aussitôt: parfaitement beau et sec, propre pour meurir les bleds et aultres biens de la terre.

  • Personnages de Normandie: Rollon

    43738266_p.jpg

    Noms et surnoms de Rollon


    Rollon (Rollo en latin) est parfois appelé Robert Ier le Riche, Robert étant le nom qu'il reçut à son baptême. Les historiens normands le nomment volontiers Rhou ou Rou , qui résulte de l'évolution phonétique régulière de Hrólfr en dialecte normand, selon le schéma suivant: Hrólfr > Rolf > Rouf (cf. les noms de famille normand en -ouf) > Rou (voir également Osouf, variante Auzou ou Ingouf, variante Ygout). On trouve aussi une variante à partir du nom équivalent issu du germanique continental latinisé Rodulfus (Rodolphe), et une autre variante latinisée Radulfus (Ralf, Ralph), d'où son autre nom de Raoul. Plus souvent, on le surnomme « Rollon le Marcheur » (Göngu-Hrólfr en vieux norrois), car la légende raconte qu'aucune monture n'a jamais été capable de porter son imposante stature de plus de deux mètres pour plus de cent quarante kilos. Pour d'autres, la légende devait montrer Rollon comme un géant puisqu'il était puissant et redouté. De son côté, Régis Boyer, professeur de langues, littératures et civilisation scandinaves à l'université de Paris-Sorbonne, avance que ce surnom fait référence à ses multiples voyages, à son extraordinaire périple (göngu viendrait en fait de göngumadr, à savoir le vagabond).

    Selon Adigard des Gautries, Hrólfr est la contraction de Hróó/ulfr, signifiant renommée/loup . 

    Lire la suite