Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mascaret

  • Turner et la Normandie.

    Le peintre britannique William Turner vint à quatre reprises en Normandie entre 1821 et 1832, à chaque fois il avait son carnet de croquis et saisissait des paysages, des monuments et les couleurs de la Normandie pour ensuite en tire des aquarelles.

     

    En 1829 puis en 1832, il était venu pour faire des Landscape Annuals (carnet de voyage) pour un éditeur de Londre.

     

    Par trois fois il passa par la ville euroise de Quillebeuf sur Seine. Village où les pilotes de Seine prennent en main les navires pour remonter le fleuve

    mascaret_turner_detail.jpg

    Il en prépara d'abord une aquarelle puis peignit une marine en vue de l'exposition de la Royal Academy de 1833.

    Le tableau fit une forte impression sur le public. Le mascaret s'engouffre dans la seine devant l'église de Quillebeuf et le phare.

    Les navires sont au mouillage, pour éviter de se perdre comme celui dont seul le mât dépasse des flots soulevés.

     

    Turner saisit l'instant mouillé de lumière, l'écume jaillissante, l'envol d'oiseaux, les traînées de nuages dans le soleil et le vent.

     

    Pour en savoir plus sur la marine de Seine, il y a un musée à Caudebec-en-Caux.