Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

martagny

  • Histoire de Normandie:Escarmouche sanglante le 16 septembre 1914

    C'était juste après la bataille de la Marne.

     

    Menacée d'encerclement, l'armée allemande en repli vers le Nord, inaugure une tactique inédite, ce qu'on appellerait aujourd'hui un raid éclair de commando motorisé.

     

    Une puissante limousine et un camion chargé d'explosifs occupée par une douzaine de soldats de la Wermacht, partis du secteur de Laon, ont ordre de traverser les lignes françaises, de foncer vers le pont de Oissel, de détruire les voies de communications ferroviaires et routières entre le front et la mer par où arrivent les troupes britanniques.

     

    Le groupe de sabotage a passé l'Epte à Neufmaché, et s'est arrêté pour faire une réparation dans la forêt.

     

    Une habitante de Martagny aperçoit alors les soldats ennemis et traverse la forêt pour aller prévenir les gendarmes de Gournay en Bray.

     

    Les autorités militaires locales décident alors d'envoyer un peloton de gendarmerie.

     

    Un dur accrochage a lieu qui fait des blessés et des morts des deux côtés. Les soldats allemands préfèrent se replier sans avoir rempli leur mission.