Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mademoiselle de maistre

  • Paysages de Normandie: Le château de Beaumesnil

    Qu'on l'aperçoive de la longue avenue qui précède l'avant-cour encadrée de communs et de frondaisons, ou du côté opposé à l'entrée, le château de Beaumesnil présente un magnifique aspect et impressionne par sa hauteur qu'eccentuent les lignes verticales de ses chaînages et de ses cheminées.  

     

    L'édifice se dresse sur un terre-plein entouré de douves. Il se compose de deux ailes à deux étages coiffées d'un grand toit indépendant qui se soude à un pavillon central massif et élevé autant qu'une tourn et que couronne un dôme carré surmonté d'un lanternon. La construction de brique et pierre est harmonieuse. Pourant la pureté des lignes, habituelle aux chateaux du XVII ème siècle, est quelque peu sacrifiée à la richesse de l'ornementation.

     

    Des frontons triangulaires et arrondis, alternent à chacune des rangées de baies. Au pavillon central le plus orné, des frontons brisés se superposent, sommés d'attributs héraldiques. Des cartouches, des masques, des guirlandes, des banderoles sont sculptés aux entablements, aux consoles supportant les corniches, aux tympans des baies qu'encadrent des pilastres à ordre superposés. Les lucarnes sont flanquées de candélabres et d'enroulements. Les hautes cheminées sont garnies de bossages. Ce décor sculpté a malheuresement souffert d'une restauration des façades, intervenues au XIX ème siècle de façon si absolue. Cette impression désagréable ne s'efface pas à la vue de l'intérieur.

     

    Beaumesnil a été construit, entre 1633 et 1640, par le marquis de Nonant. Il appartient successivement au Duc de Béthune-Charost avant la Révolution, puis au Duc de Montmorençy-Lavla, dont le second mariage avec Mademoiselle de Maistre, fille de Joseph de Maistre, fit passer la propriété dans cette famille.