Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

louis xi

  • Paysage de Normandie: La Collégiale d'Ecouis

    Elle fut fondée par Enguerrand de Marigny qui y installa douze chanoine et y fut enterré. Le corps du Surintendant des Finances de Philippe le Pel, pendu à Montfaucon par ordre de Louis X le Hutin, avait en effet pu être ramené à Ecouis. Après sa réhabilitation, Louis XI permit qu'on lui élevât un tombeau, qui fut détruit durant la période trouble de la Révolution.

     

    La dédicace de la collégiale est de 1310. la façade est percée au-dessus du portail d'entrée par une immense baie en arc brisé. Elle est flanquée de deux robustes tours rectangulaires épaulées de contreforts à ressauts. La nef sans bas-côtés est coupée par un transept saillant. Elle est moins large que le choeur terminé par une abside à cinq pans.

     

    Au sud de la nef, une chapelle fut ajoutée au XV ème siècle. Une chapelle symétique existait au nord, elle fut abattue. La voûte primitive était en lambris. La voûte actuelle est en brique et date du XVIII ème siècle.

     

    L'ensemble témoigne d'un esprit monumental rare dans l'architecture du XIV ème siècle.

     

    Les larges baies profettent d'autre part un éclairage ingrat, qui ne contribue pas à mettre en valeur le mobilier.

     

    Celui-ci comprend: les très belles boiseries du XVI ème siècle qui dans le coeur servent de fond aux stalles du XIV ème siècle et surtout la statuaire des XIV ème et XV ème siècles.

     

    La statuaire comprend:

     

    • Une Vierge

    • Sainte Anne

    • Sainte Marie l'Egyptienne

    • Sainte Véronique

    • Saint Nicaise

    • Saint Jean Baptiste

    • Une Annonciation,

    • Un Ecce Homo en bois

     

    On peut voir aussi le gisant en marbre de l'archevêque Jean de Marigny.

     

    Tout cet ensemble donne à la collégiale d'Ecouis son exceptionnel intérêt.

  • Louis XI fait briser l'anneau ducal le 9 novembre 1469

    Au début de son règne Louis XI doit faire face à une véritable opposition féodale s'opposant à la construction de la France.

     

    Louis XI a notamment dû concéder le Duché de Normandie à son frère Charles de Berry qui conspirait contre lui. Charles de Berry a décidé de se faire sacré solennellement duc dans la Cathédrale de Rouen, le 10 décembre 1465. l'évêque lui a passé l'anneau ducal au doigt.

    Les notables normands ont surenchéri en se prenant à rêver qu'après tout la Normandie n'était pas si française, et que le personnage falot et peu intelligent du nouveau Duc, leur permettrait d'en faire à leur guise.

     

    A l'annonce ces nouvelles, Louis XI entre dans une de ces rages froides que ses adversaires vont vite apprendre à craindre. Il ne peut ni ne veut lâcher une Province qui a cette époque lui rapporte près du quart de l'impôt du royaume. Dans son style inimitable, le roi attend qu'un motif se présente.

     

    C'est bientôt fait avec les éternelles difficultés de voisinage entre la Normandie et la Bretagne. Il est vrai que cette fois les choses sont allées loin, puisque le Duc de Bretagne occupe Caen.

     

    «Voyez, dit Louis XI au duc de Bourbon, mon frère ne peut s'arranger avec mon cousin de Bretagne; il faudra bien que j'aille à son secours, et que je reprenne mon Duché de Normandie.»

     

    Après avoir avoir brisé militairement une nouvelle coalition et laissé à François II de Bretagne le temps de repartir chez lui, Louis XI et son armée entrent dans Rouen.

     

    Le 9 novembre 1469 au cours d'une cérémonie qui se tient à L'Echiquier de Rouen (y avait un autre échiquier à Caen), Louis XI fait solennellement briser l'anneau Ducal d'un coup de masse.

     

    Il n'y a plus de Duché de Normandie. Pour faire bonne mesure, le roi fait aussi noyer dans la Seine, les notables compromis dans le complot séparatiste. La chose faite, il pardonne aux Normands, et s'empresse de réponde favorablement aux marchands de Rouen qui souhaitent la création de deux nouvelles foires.