Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

livre

  • Idée de Lecture: La Normandie de la Comtesse de Ségur -

     

    SegurCouvg.jpg

    La Normandie de la Comtesse de Ségur - Collection « Ecrivains & Normandie »

    Auteurs : Claude Le Roy


    Illustrations : Olivier Desvaux
    N° ISBN : 2-914266-05-7

    Présentation : Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, découvre le Normandie à vingt ans. Elle la quitte pour de bon quelques mois avant de s'éteindre âgée de soixante-quinze ans. En plus d'un demi-siècle de séjours réguliers, elle a vécu près de L'Aigle dans l'Orne en son château des Nouettes.
    Evoquer "La Normandie de la Comtesse de Ségur", c'est donc la regarder vivre. D'abord en jeune épousée passionnée, puis en mère vigilante, enfin en grand-mère gâteau. En Normandie, elle a connu joie et tristesse, bonheur et désillusion, santé et maladie, certitude et doute.
    Là surtout, elle est devenue un écrivain Non seulement elle écrit en son château, mais ses livres, la plupart du temps, reflètent cet environnement normand qu'elle connait si bien et qu'elle apprécie.
    Dès lors, "La Normandie de la Comtesse de Ségur" s'apparente à celle des "Petites filles modèles", du "Pauvre Blaise", de l'âne Cadichon, des héros de "L'auberge de l'Ange gardien" et de bien d'autres récits. Cet ouvrage nous invite à suivre Sophie pas à pas, dans sa vie comme dans son oeuvre...
    Avec des photographies inédites des "Petites filles modèles".

  • Idée de Lecture:Mariages Normands de 1800 à 1930

    arton128.jpg

    Mariages
    Normands
    de 1800 à 1930.

    Après une approches des curieuses pratiques de dévotion aux saints guérisseurs de l’Eure, Bernard Verwaerde s’intéresse, une fois encore, à la tradition normande et plus particulièrement dans cet ouvrage riche en détails, anecdotes, en histoires locales patoisantes, en iconogrraphgies, cartes postales et photographies aux différentes coutumes afférentes à ce rite de passsage solennel qu’est le mariage.
    Depuis les approchailles jusqu’aux épousailles, toutes les étapes sont analysées minutieusement à partir d’entretiens, de contrats de mariages, de relevés des états civils, de chansons, de manuels, de correspondances d’époque. Ainsi, il est possible de s’interroger sur le fondement de cette union : amour ? pas toujours, même s’il peut naître après en faisant davantage connaissance. Le trait caractèristique est une endogamie manifeste sur le plan géographique et sur le plan sociologique. La lecture de plus de 200 contrats de mariages s’étalant sur rès de 150 ans, de la fin du XVIIIème siècle à 1930 met parfaitement en évidence les préoccupations matérielles des familles, surtout en milieu rural. Ceci est fortement prégnant dans les diverses transactions, dans la précision des apports respectifs et de la description de la dot et de son estimation. Affaire de famille donc, mais également affaire communautaire aux rites et traditions singulièrement codifiés. Le cérémoniel dépasse largement le cadre sentimental d’un couple.
    Histoire du mariage en Normandie évoque avec précision une mentalité authentique que les moeurs ont peu à peu ébranlé. un nouvel état d’esprit plus affranchi des contraintes sociales, du rôle des repères collectifs que remplissent les rites, naît après la première guerre mondiale. L’égalité, la complémentarité de l’épouse et du mari, l’individualisme du duo sont les maitres-mots d’une mutation sensible excluant surtout l’habituelle soumission de la femme à son mari, ceci sur le plan légal. De ce fait la conception du mariage évolue.

    Prix de vente public fixé à 18 Euros.