Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

le marais vernier

  • Paysages de Normandie:Le Marais Vernier

    Au pied du plateau du Neubourg, niché au nord dans le dernier coude de la Seine et limité au sud par une couronne de collines aux versants boisés, le Marais Vernier crée par les Hollandais sous Henri IV, est une vaste plaine marécageuse de 5000 ha, qui occupe le fond d'un ancien golfe en forme de fer à cheval au décor de polder.


    Les travaux d'assèchement ont permis de livrer à la culture près de la moitié des terres tourbeuses mais il demeure avant tout une terre giboyeuse, univers d'eau, de mares et de canaux.


    Des centaines de chaumières se pressent à flanc de terrasse sur plusieurs kilomètres, de part et d'autre d'une unique route bordée de grands houx. L'habitat du Marais Vernier est traditionnel, relativement pauvre, mais très pittoresque. Les maisons allongées en travers du Marais ou installées dans son axe, offrent une architecture simple et sombre, avec des colombages verticaux, le plus souvent à trame très lâche, enserrant le torchis sur un soubassement de silex et de blocs de craie. Le roseau, qui recouvre le toit à deux versants, était autrefois cultivé dans les vastes roselières de la Grande Mare.


    Très souvent, la petite ferme du marais possède une cave semi-enterrée, appelée « cafoutin, qui sert au stockage des pommes. Le verger se trouve juste au-dessus de la maison.