Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la vire

  • La Truite Normande

    Avec ses nombreuses piscicultures, la Normandie se place dans le carré de tête des producteurs français de truites, quatrième poisson consommé dans l'Hexagone.


    Mais les terres normandes sont aussi arrosées par de très nombreux cours d'eau qui offrent des eaux vives, claires, fraîches et riches en oxygène... un environnement naturel qui permet à ses poissons carnivores de s'ébattre tout à loisir.


    Les pêcheurs n'ont que l'embarras du choix pour aller taquiner la « fario », « l'omble », ou « l'arc-en-ciel »: la Vire, la Seulles, la Touques dans le Calvados, la Risle ou l'Andelle dans l'Eure, la Sée dans la Manche, la Varenne, l'égrenne, la Rouvre dans l'Orne, l'Arque, la Valmont, ou encore la Bresle en Seine-Maritime.

  • Vire, un des plus vieux nom de ville de Normandie

    Cette ville n'est pas nécessairement la plus ancienne qui ait existé sur le territoire actuel de la Normandie, mais elle porte un nom que l'on peut faire remonté à l'époque préceltique.

     

    Sur l'ancienneté de la ville, nous ne savons pas grande chose, puisque le premier texte qui y fait allusion date de 1082, alors que la ville de Bayeux est mentionnée, sous son nom gallo-romain d'Augustodurum dès le IV ème siècle et Rouen sous son nom de Ratomagos dès le II ème siècle.

     

    Cependant le nom qui désigne la cité qui nous intéresse en ce moment apparaît dans un texte du début du VI ème siècle à l'intérieur d'un autre toponyme bien attesté, Briovera.

     

    Dans ce Briovera, on reconnaît le nom gaulois briva qui signifie pont. Ce sens, on peut le déduire d'un certain nombre de toponymes français, entre autres de Brionne qui semble formé des deux mots gaulois briva (pont)et dunon (agglomération). Briovera ne pouvait que signifier le pont sur la Vire.

     

    Et cela d'autant plus que le nom même de la rivière est également attesté au VI ème siècle: « Vallis fluvii qui Viria dicitur » ( la vallée du fleuve qu'on appelle la Vire.