Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la vièvre

  • Paysages de Normandie: Château de Launay à Saint-Georges-du-Vièvre

    Jean de La Varende signalait le château de Launay comme l'un de nos plus beaux châteaux normands. Au coeur du Vièvre, dominant le charmant vallon qui rejoint la Risle à Authou, il présente des bâtiments et un colombier typiquement normands encadrant une magnifique demeure du XVIII ème siècle.

     

    Le château actuel date de la Régence a remplacé un autre château près du potager actuel, dans le mur duquel on retrouve encastrée une porte ogivale. Les anciens communs à pans de bois et aux soubassements en échiquier de pierre et de silex, ainsi que le colombier ont été conservés. Ceci est très heureux car le colombier est vraiment unique.

     

    Il y a dans le Roumois et le Lieuvin, des colombiers du même genre mais aucun ne possède les deux douzaines de poutres qu'il présente; elles sont sculptées à leur sommet et leurs sujets grotesques, typiques de la Renaissance, sont intacts.

     

    Il doit d'être encore debout à un ensemble de circonstances extraordinaires.

     

    La construction de Launay, très proche de celle de l'abbaye du Bec, ainsi que sa décoration suggèrent l'idée d'un architecte commun.

     

    Le plan de la Cour d'Honneur a ceci de particulier que les extrémités des pavillons regardant les allées de tilleuls ne sont pas parallèles au château; les allées de tilleuls s'allongent et se rejoignent presque devant le pont des anciennes douves, formant en plan un écusson. Un de ces raffinements qu'aimaient les constructions d'autrefois.