Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la royale

  • L'ancre de la Jeanne se trouve maintenant sur l'île Lacroix à Rouen.

    Jet d'ancre. L’ancre du porte-hélicoptère la Jeanne d’Arc a été jetée définitivement sur l’Ile Lacroix à Rouen. Construit à Brest entre 1959 et 1964, ce navire-école, fleuron de la Royale a été mis à la retraite en juin 2010.

     

    Rouen, sa ville marraine, avait pour projet initial d’installer la proue de l’ancien bâtiment militaire en aval du pont Flaubert.

    Finalement, c’est l’ancre de la Jeanne d’Arc qui repose désormais sur l’Ile Lacroix. Une cérémonie officielle d’inauguration sera organisée le 14 juin prochain durant l’armada.


    Une plaque commémorative sera, par ailleurs, posée à  l’Hôtel de Ville de rouen.

  • Hangar à Dirigeable à Ecausseville (Cotentin)

    Construit entre 1917 et 1920 par l'ingénieur Henry Lossier, il est en béton. Pendant la premiere guerre mondiale,s'était dotée d'une flotte de dirigeables pour lutter contre les sous-marins allemands et pour protéger les convois.  

    L'usage des dirigeables ayant était abandonné avant 1918, le Hangar d'Ecausseville n'a jamais servi!

  • Chant marin- Le Grand Coureur


    podcast
    Le corsaire le grand coureur
    est un navire de malheur
    quand il s'en va en croisière
    pour aller chasser l'anglais
    le vent, la mer et la guerre
    tournent contre le français

    REFRAIN:
    Allons les gars gai, gai
    Allons les gars gaiement

    Il est parti de Lorient
    avec belle mer et bon vent
    il cinglait bâbord amure
    naviguant comme un poisson
    un grain tombe sur sa mâture
    v'la le corsaire en poton

    Il nous fallut remâter
    et bougrement relinguer
    tandis que l'ouvrage avance
    on signale par tribord
    un navire d'apparence
    à mantelets de sabords

    C'était un anglais vraiment
    à double rangée de dents
    un marchand de mort subite
    mais le français n'a pas peur
    au lieu de brasser en fuite
    nous le rangeons à l'honneur

    Les boulets pleuvent sur nous
    nous lui rendons coups pour coups
    pendant que la barbe fume
    à nos braves matelots
    dans un gros bouchon de brume
    il nous échappe aussitôt

    Nos prises au bout de six mois
    ont pu se monter à trois
    un navir' plein de patates
    plus qu'a moitié chaviré
    un deuxième de savates
    et le dernier de fumier

    Pour nous refaire des combats
    nous avions à nos repas
    des gourgades et du lard rance
    du vinaigre au lieu de vin
    du biscuit pourri d'avance
    et du camphre le matin

    Pour finir ce triste sort
    nous venons périr au port
    dans cette affreuse misère
    quand chacun s'est vu perdu
    chacun selon sa maniére
    s'est sauvé comme il a pu

    Le cap'tain et son second
    s'ont sauvé sur un canon
    le maître sur la grande ancre
    le commis dans son bidon
    ah le sacré vilain cancre
    le voleur de ration

    Il eut fallu voir le coq
    et sa cuisine et son croc
    il s'est mis dans la chaudière
    comme un vilain pot au feu
    il s'est mis vent arrière
    atterrit au feu de dieu
    De notre horrible malheur

    Seul le calfat est l'auteur
    en tombant de la grand'hune
    dessus le gaillard d'avant
    a r'bondi dans la cambuse
    a crevé le bâtiment

    Si l'histoire du grand coureur
    à su vous toucher le coeur
    ayez donc belles manières
    et payez-nous largement
    du vin, du rack, de la bière
    et nous serons tous contents.

    REFRAIN:
    Allons les gars gai, gai
    Allons les gars gaiement

  • Chant tradi- J'étions trois matelots du roi

    J'étions trois matelots du roi (bis)
    Embarqués sur le Saint-François.
    Monti monta tralalire
    Monti monta, tra la la.



    Pour aller de Belle-Île à Groix.
    Du nord, le vent vint à souffler.
    Beau matelot, il faut monter.
    En haut serrer les perroquets,
    Et prendre trois ris aux huniers.
    Beau matelot mont' le premier.
    Sur l'empointur' de s'étaler.
    Mais l'marche-pied, il a cassé,
    A l'eau, beau mat'lot est tombé.
    On n'a sauvé que son chapeau,
    Son garde-pipes et ses sabots.

  • Histoire de Normandie:Le Havre et la Cause américaine au XVIII ème siècle

    Le Havre a joué un rôle important dans la lutte des insurgés d'amérique contre l'Angleterre.  

     

    En 1775, des officiers de l'armée française s'embarquent au Havre à destination de Saint-Domingue d'où ils partent offrir leur services au Congrès lors du siège de Boston.

     

    En 1776, Beaumarchais est au Havre lors de l'appareillage des navires qu'il équipe pour apporter armes, munitions et hommes aux insurgés américains.

     

    En mars 1798, les négociants havrais avaient quatre-vingt neufs bâtiments en mer, destinés à aider ces alliés américains.

     

    De son côté la Royale affrète soixante-douze navires au Havre à destination des Etats-Unis d'Amérique.   

     

    Pour le Havre, la cause des Etats-Unis d'Amérique était entendue.

  • Normandie: La Jeanne et le Belem vont se dire adieu à Rouen

    source: France 3 Normandie

    Le trois-mâts "le Belem" viendra à Rouen pour la dernière escale de la "Jeanne d'Arc", le navire de la Marine nationale

    La Jeanne d’Arc, le célèbre navire-école des officiers de la Marine nationale fera sa dernière escale à Rouen, l’une de ses villes marraines, du 21 au 25 mai 2010.
    Elle partira ensuite à Brest avant d’être désarmée et démantelée.
    Le Belem, le célèbre trois-mâts viendra la rejoindre pour lui rendre un dernier hommage

    France 3 Haute-Normandie se mobilise dès le 21 mai pour vous faire vivre la dernière escale de la Jeanne

    La Jeanne d'arc est en train de faire son dernier tour du monde. Et Rouen sera sa dernière escale, Brest étant la fin du voyage.
    La Jeanne arrivera dans la soirée du vendredi 21 mai à Rouen, après avoir remonté la Seine, et repartira probablement le mardi 25 mai.


    Pendant le week-end, il sera possible pour le public de monter à bord de la Jeanne et de la visiter. (Les horaires d'ouverture restent à préciser, ils seront fonction des cérémonies officielles à bord).

    Le Belem, le dernier des grands voiliers de commerce français du XIXème siècle encore en navigation, viendra à Rouen du samedi 22 mai au lundi 24 mai pour rendre hommage à la Jeanne d'Arc.
    Le Belem sera ouvert à la visite le samedi et le dimanche. (Horaires définitifs indiqués sur place le jour même).
    Voir le site officiel du Belem.

    Après 45 ans de bons et loyaux services, la "Jeanne" sera remplacé par un navire plus moderne, un bâtiment de projection et de commandement.

    La "Jeanne", un croiseur porte-hélicoptères, a formé des milliers d'officiers de la marine nationale.
    Les rouennais se souviennent de son escale de 1994
    A cette occasion, une de nos équipes avaient retourné un reportage en mer à bord de la Jeanne.
    Vidéo à revoir sur notre site dédié à l'escale de la "Jeanne"

    A l’occasion de cette dernière escale de la "Jeanne d'Arc", France 3 Haute-Normandie vous proposera de nombreux reportages, et des émissions spéciales en direct du bateau le samedi 22 mai.
    Voir notre site consacré à l'escale de la Jeanne d'Arc à Rouen.

  • Les statues des Dieppois célèbres

    par Philippe

    De chaque côté de la porte de la Chambre de Commerce - angle du quai Duquesne et du boulevard Général de Gaulle-

    statue de Pierre Descelliers par E. Dubois ( le premier hydrographe français, il dessina les premiers planisphères de 1542 à 1599 sur les rapports de mer des marins de Jean Ango.

    m071203_0002683_p.jpgstatue de Jean Ango par E. Benet, l'un des plus célèbres armateurs normands. Ses navires sillonnèrent l'Atlantique, l'océan Indien. Dieppe lui doit en grande partie son renom et sa fortune.

    Parc Jean Ango: monument élevé à la mémoire du navigateur florentin Giovanni Verrazano qui sur un bateau de Jean Ango débarqua en 1524 au retour d'une expédition en Amérique du Nord, où il découvrit le site de New York.

     

     

     

     

     

    duquesne_statue2.jpgPlace Nationale: statue d'Abraham Duquesne; à Dieppe en 1610, il s'illustre dès l'âge de 17 ans dans des combats navals et cela jusqu'à l'âge de 74 ans, âge auquel il commandait le siège de Gênes.

  • Ces marins qui défendirent la France


    Paul, 12 ans, est en vacances chez son grand-père officier retraité de la Royale.
    Il sait déjà comment la France s’est formée, comment de grands ministres ont aidé à la gouverner, mais que sait-il de notre Marine, de ses navires, de son histoire, de ses héros ?
    Pour dissiper cette ignorance, Marie-Magdeleine del Perugia a choisi de donner la parole à Grand-père pour une traversée de dix siècles d’aventures maritimes.
    Au fil de ce dialogue, Paul découvre avec nous la vie de rudes navigateurs : marins, corsaires, pirates et fiers capitaines des mers mais aussi de leurs souverains, ministres ou armateurs… Parmi eux : Richelieu, Sourdis, Duquesne, Colbert, Tourville, Jean Bart, Suffren, Louis XVI, La Motte-Picquet, Bougainville, La Pérouse, La Pérouse, Surcouf et Charcot…
    Avec le récit captivant de leurs batailles navales, l’histoire des noms de leurs vaisseaux, Grand-père révèle le secret des outils de navigation d’autrefois et explique les techniques de construction favorisant la vitesse ou améliorant l’artillerie…
    Son odyssée s’achève dans le sillage des grands explorateurs qui firent rayonner la France aux confins des cinq continents.

    L’auteur
    Docteur ès-lettres de l’Université de Paris, Marie-Magdeleine del Perugia a déjà publié Madame Louise de France, carmélite et vénérable, fille de Louis XV (prix Renaissance), Madame de Pompadour, Montcalm, Comment se fit la France (Clovis, 2003) et Ces ministres qui servirent la France (Via Romana, 2007)

    L’illustrateur
    Dessinateur et scénariste à Coeur Vaillant, Fripounet, Charlie Hebdo et L’Echo des savanes, Guy Sajer, alias Dimitri, a créé la mascotte Eugène Krampon de la série des 16 tomes du Goulag en 1975. Il est l’auteur du mythique Soldat oublié, diffusé par Robert Laffont depuis 1967 à des millions d’exemplaires. Sa ligne claire teintée d’impressionnisme apprivoise à merveille l’onde irisée des océans. En témoignent ses bandes dessinées Kaleunt et Haute mer qui traduisent comme ici sa passion à représenter silhouettes de navires ou d’hommes des mers.

    Du même auteur
    Ces ministres qui servirent la France