Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la part à dieu

  • Tradtion de Normandie: La Part à Dieu en Normandie

    Dans toute la Normandie, la jeunesse, les enfants de choeur et les mendiants participaient aux quêtes rituelles de l'Epiphanie. On les entendait chanter « la part à Dieu » de porte en porte à la nuit tombée pour recevoir quelques oeufs, du lard, de la menue monnaie ou une morceau de galette.  

     

    Voici des paroles trouvées dans le Calvados et l'Orne

     

    Donnez, donnez la part à Dieu

    Nous vous dirons les Evangeux

     

    Les Evangeux d'not' Seigneu'

    J'l'avons vu vif; j'l'avons vu meur.

    De d'sus la croix, ce roi fidèle.

    Qui nos éclair à troié chandelles!

     

     

    Donnez, donnez la part à Dieu

    Donnez du pain, donnez du feu

    Donnez, donnez la part à Dieu.

     

    Si vos n'volez ri nous donner

    Nous faite point tout attendre

    Car y fait si grand froid

    Q' m'in camarade en tremble.

     

     

    Et voici les paroles d'un autre chant de quête trouvé dans l'Eure

     

    Onguignettes, maîtr' et maîtresse

    Faîtes-nous un petit présent

    Et nous vivrons en grande largesse

    Onguignettes pour dans un an!

     

    Trois rois d'une étrange contrée

    Passant les bois, passant les monts

    Qui s'en allaient droit en Judée

    Pour à Jésus offir leurs dons.

     

    Dieu les reçoit de bonne grâce

    En leur disant, mes cher petits

    Montez là-haut, vous aurez votre place

    Avecque moi en Paradis.

     

    Voici un chant provenant de Putanges dans l'Orne

     

    Monsieur de céans, et Madame aussi

    Donnez de vos biens à ces pauvres ici

    Nous prierons Dieu que l'âme de vous

    Aille en Paradis, et la nôtre aussi.

     

     

    Dépêchez-vous on vous en prie.

    Car il nous faut saluer une autre compagnie

    Nous sommes d'un pays étrange

    Venus en ce lieu demander à qui mange.

     

     

    La Part à Dieu.

    Planté! Planté

    Autant de fèves que de pois!

    La Part à Dieu

    S'il vous plaît!

  • Culture de Normandie: chant « La part à Dieu » à l'épiphanie

    Aux rois, les enfants et les mendiants, lanternes allumées, allaient de maisons en chaumières pour quêter une part de galette et un verre de cidre ou de la menue monnaie.  

     

    « Nous v'nons d'un pays étrange,

    Nous v'nons en ces lieux,

    Pour vous faire la demande

    De la part de Dieu. »