Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la normandie des maquisards

  • Histoire de la Normandie:La Normandie des Maquisards

    par Thibault

    maquisard.jpg

    A Saint-Etienne-l'Allier dans la vallé de la Véronne, un monument commémore les hauts faits des maquisards du maquis "Surcouf". En septembre 1943, cette organisation compte seulement une poignée d'hommes, elle en rassemblera jusqu'à 300 à la Libération.

    Ils étaient clandestins dans une Normandie secrète sillonnée de chemins creux et de ruisseaux, des "gars du pays" comme Le Grand Jules, Cartouche, Filochard ou des étrangers comme "Louis le Polonais".

    Pour mener la vie dure à l'occupant allemand, ils devront se cacher dans les bois et les fermes isolées de la vallée.

    A la tête du maquis, Robert Leblanc, épicier de Saint-Etienne-l'Allier, ardemment recherché par les allemands, il avait choisi d'entrer en résistance comme on rentre dans les ordres.