Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la manif

  • Jean Pax Méfret- La Manif

    greve.jpg


    Elle pose contre moi une tête blessée,

    On dirait qu'elle a froid, pauvre poupée cassée :

    Elle a pris un pavé sur le haut du visage,

    Il y a du sang qui coule le long de son corsage.

     

    Elle a mal ! Elle a mal !

     

    Je l'ai trouvée assise près du métro Rennes,

    Derrière la fumée grise des lacrymogènes.

    Elle regardait sans voir vers le quartier latin.

    Elle pleurait le Grand Soir dans le petit matin.

     

    Elle a mal ! Elle a mal !

     

    Elle dit qu'on l'a trompée aux dernières élections.

    Elle croyait qu'y aurait plus de manifestations.

     

    Elle a dansé à la Bastille,

    Elle a chanté à la Nation ;

    Elle se sentait comme en famille,

    Elle scandait des slogans

    Qui parlaient de chang'ment :

    Déception. Illusion.

     

    Elle a pris un pavé sur le haut du visage,

    Il y a du sang qui coule le long de son corsage.

     

    Elle a mal ! Elle a mal !

     

    A 150 à l'heure sur le périphérique,

    Sur la radio de bord, la guitare électrique

    Semble l'accompagner un peu dans sa douleur.

    Les notes de musique glissent comme des pleurs.

     

    Elle a mal ! Elle a mal !

     

    Elle dit qu'elle s'est trompée aux dernières élections,

    C'est pour ça qu'elle vient d' faire cette manifestation.

     

    Elle ne danse plus à la Bastille,

    Elle ne passe plus par la Nation,

    Préfère jouer les sans famille,

    Elle croit plus aux slogans

    Qui parlaient de chang'ment,

    Déception. Illusion.

     

    Elle a pris un pavé sur le haut du visage,

    Il y a du sang qui coule le long de son corsage.

     

    Elle a mal ! Elle a mal !

    Elle a mal ! Pas normal !

    Elle a mal ! Pas normal !