Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la gargouille

  • Culture de Normandie:La légende de la gargouille


    Quand Rouen n'était encore qu'une bien modeste bourgade celtique, la Seine coulait entre des marécages. Un monstre effrayant, dont le corps s'apparentait à celui d'un crocodile, avec un vilain dos tout couvert de dards pointus, et qui était doté de grandes ailes membraneuses comme celles des chauves-souris, y avait élu domicile semant partout la mort et la dévastation.

     

    Les habitants terrorisés l'avaient appelé la gargouille. Or, un jour, l'évêque de Rouen, Saint Romain décida d'affronter le monstre. Les notables exigèrent qu'il se fît accompagner par un condamné à mort auquel ils promirent sa grâce. Bientôt les deux hommes se trouvèrent face à l'animal antédiluvien. Il bondit sur eux, sa gueule vomissant des flammes! Mais Saint Romain traça dans l'air un large signe de croix et jeta, sur le cou de la bête son étole de lin... Dompté la Gargouille fut conduite sur le parvis de la cathédrale et brûlée sur un immense bûcher.

     

    Jusqu'à la Révolution, un cortège imposant parcourut les rues de la cité, le jeudi de l'Ascension pour commémorer le miracle et rendre à Saint Romain, patron de la ville, un hommage reconnaissant.