Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la fête-dieu

  • Tradition de Normandie: La Fête-Dieu à Bayeux

    Rien ne semblait plus majestueux que cette fête, si l'on se plonge dans les Chroniques qui ont survécu à la Première République Française.  

     

    Tout le monde était là pour se joindre à la procession et l'enrichir des plus beaux costumes: les bannières de toutes les paroisses, l'Homme d'Armes avait revêtu son armure que l'on appelait « l'Habillé de Fer »,les corporations dont certains membres portaient les emblèmes et d'autres des torches enflammées.

     

    La grande réjouissance des enfants de Bayeux était alors de voir passer le « bonhomme tanneux » (fameuse marionnette représentant les tanneurs.)

     

    Dans tout le Bocage Normand, les maîtresses de maison pendaient aux fenêtres les draps de lit de la maisonnée qui flottaient alors du premier étage jusqu'au linteau des portes. Les draps étaient décorés de jolis bouquets de roses que l'on admirait quand la procession venait à passer par là.