Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la chandeleur

  • Culture de Normandie: Dictons normands pour février

     

     

     

    • à la chandeleur, le plaisir sera fait de farine, de lait et de beurre.

    • Le soleil de Chandeleur annonce hiver et malheur

    • à la chandeleur, l'hiver se passe ou prend vigueur.

     

    • Si la chandeleur est belle et claire, c'est que l'hiver sera long. Si, au contraire, il vente et neige, le printemps n'est pas éloigné. Si le soleil se montre et luit, assurément vous verrez qu'un autre hiver vous aurez.

     

    • À la Sainte Agathe, oignons se plantent même sous la glace.

     

    • Neige à la Sainte Isabelle fait la fleur belle.

     

    • À la Saint Lazare plante tes épinards mais tes cornichons à la Saint Léon.

    • Février trop doux, printemps en courroux.

    • Février chaud par aventure, à Pâques, c'est la froidure.

     

    • Gelée blanche en croissant c'est de l'eau à l'instant; mais en décours c'est de l'eau sous trois jours.

    • Braise rouge et flamme tortillante, c'est signe de vent montant.

     

  • Tradition de Normandie: La Chandeleur en Normandie

    Cette fête catholique commémore la Présentation de Jésus au Temple et la Purification de la Vierge. Le mot vient du latin festa candelarum « la fête des chandelles »

     

    Il y a quelques années, en Normandie, cette fête dite « fête des cierges bénits » avait des vertus plus ou moins païennes. La bougie ou le cierge apporté par la mère de famille était allumé lors de la cérémonie par le sacristain puis béni par l'officiant. C'est seulement à la fin de la lecture de l'Evangile qu'on éteignait son cierge qu'on emportait jalousement.

     

    Rangé au fond de l'armoire, parmi d'autres trésors religieux, il servirait à protéger la maison des orages et la famille de bien des malheurs, à commencé par ceux de la maladie. Sa lumière, disait-on, éloignait les mauvais esprits.

     

    Début février, c'est aussi la reprise du travail dans les champs après la dureté de l'hiver et l'occasion de faire des plats à base de cette farine si symbolique, comme les poëlées. C'est une tradition ancienne avec tout son lot de superstitions, multipliant les souhaits de fortune et de bonheur.