Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la côte des deux amants

  • Culture de Normandie:La légende de la côte des deux amants

    Elle est rapporté au XII ème siècle par Jeanne de France, première femme de lettre française.

     

    « Le baron Rulfe, seigneur de Pîtres, dominait la région, et ne voulait pas se séparer de sa fille Caliste. Mais Raoul, fils d'un comte, était très épris de Caliste et son sentiment était partagé. Un jour, dans la forêt voisine, il survint au moment où la belle fille était attaqué par une « bête sauvage » et lui sauva la vie. Caliste, bouleversée, lui promit sa main et dit sa volonté à son père. Celui-ci se cabra, puis devant la volonté de sa fille qu'il aimait tant, il mit une condition à l'union: que Raoul porte Caliste dans ses bras jusqu'en haut de la côte*, Raoul n'hésite pas à relever le défi, mais parvenu en haut après un effort considérable, s'écroule, mort. A cette vue, la jeune fille expire à ses côtés. Le baron Rulphe saisi d'un immense remords, fait construire à cet endroit une chapelle. »

     

    * la côte est à 45° donc imaginé de faire l'effort de Raoul.