Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'alexandrin

  • Ecrivains de Normandie: Alexandre de Bernay

    Les premiers poèmes d'Alexandre de Bernay parurent à l'occasion de la paix de Chinon, le 18 septembre 1214. Cette paix consacrait les victoires du Roi de France, Philippe II Auguste, valait bien quelques poèmes, et l'histoire de la littérature aurait aussitôt oublié cet obscur trouvère né à Bernay en 1150, s'il n'avait été le père du vers de douze syllabes.

    L'alexandrin qu'immortalisera plus tard l'autre écrivain normand Corneille.


    C'est en s'attelant avec Lambert Le Tort à un monumental poème épique de 17 952 vers, Le Roman d'Alexandre, que notre trouvère Normand inventa ou du moins introduisit dans ce qui était déjà la langue française, le vers de douze pieds.


    Plus tard, on appela cette merveilleuse machine à scander la tragédie, l'Alexandrin.