Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'église de la trinité

  • Ville de Normandie: Falaise

    L'église de la Trinité est un des beaux monuments de la Normandie. Elle n'a pas de façade à proprement parler. On y entre par un portail latéral, qui s'ouvre que la Place Guillaume le Conquérant, et qui est d'ailleurs magnifique. Sur la façade une chapelle triangulaire occupe la place du portail et renferme le baptistère. Sous le choeur, couvert de sculptures où on reconnaît le style d'Hector Sohier, passe en tunnel la rue Blacher. Une jolie balustrade en pierre, admirablement sculptée, fait tout le tour de l'église à la hauteur des nefs.

     

    Sur la place par où on arrive au portail de l'église, s'élève la magnifique statue en bronze de Guillaume le Conquérant, par le sculpteur Rochet.

     

    Sur la place Saint-Gervais où arrive la rue d'Argentan qui conduit à la gare et à Guibray, s'élève une autre église non moins remarquable que la trinité: c'est Saint Gervais. Le grand portail est flanqué à droite d'une porte chargée de belles sculptures. Une galerie, très curieusement fouillée, règne à la hauteur du toit surmontée d'une tour centrale. Les arcs-boutants du choeur sont d'une grande élégance.

     

     

    Le château de Falaise est bâti à la pointe extrême d'une sorte de presqu'ile sur des rochers entre lesquels l'Ante a creusé son ravin. En face se dresse le Mont Mirat, colline verdoyante d'une hauteur de 100 mètres environ, d'où l'on embrasse une admirable vue sur le château et sur la ville.

    Le château fut commencé par le duc de Normandie, Richard I er, et considérablement augmenté par son fils, Robert le Magnifique. D'une des fenêtres de son château, le duc Robert voyait chaque jour la belle Arlette, fille d'un peaussier du Val d'Ante, venir laver son linge à une fontaine, située au pied des murailles. Il s'en éprit, l'épousa et en eut un fils bâtard appelé Guillaume.

     

    Le Val d'Ante. En descendant du château, on suivra la promenade du Cours, dont les magnifiques ombrages sont dominés par la masse imposante du château. On gagne ainsi les assises de quartz sur lesquelles il a été édifié, et sans travers l'Ante, on suit la rivière pittoresquement encaissée, ce qui permet de faire une promenade intéressante.